Nakamichi 1000-ZXL

La Légende absolue des magnéto-cassettes

Mai 2020

 

Ressources:

 

 

 

I-INTRODUCTION:

 

Si n’avez pas grandi à l’époque des iPod / iTunes / iPad et autres aie aie aie, vous avez connu les cassettes audio et les appareils servant à les enregistrer et les lire: les magnéto-cassettes.

Parmi eux, il y a une légende incontestée, absolue, qui surplombe tous les autres du haut de son incroyable sophistication: le Nakamichi 1000ZXL.

 

 

Ce Nakamichi 1000ZXL fut suivi d’une version encore plus exclusive: le 1000ZXL Limited avec entre autres particularités, celle de recevoir une plaque au nom de son propriétaire…

 

J’ai récemment eu 4 de ces merveilles à restaurer ! (oui, oui: 4..)

 

Je les ai reçues à l’état d’épave, certains ne s’allumaient même pas, certains avaient subi des tentatives de réparation “irresponsables” par des personnes n’ayant visiblement pas les compétences ni l’expérience requises pour ce genre d’aventure…

Et le mot “aventure” est plutôt bien choisi car cet appareil est d’une complexité jamais rencontrée: c’est un appareil légendaire, mais dont l’incroyable complexité électronique rend sa restauration très difficile.

 

Un seul chiffre suffira à vous donner une idée de l’ampleur de la tâche: rien que pour les condensateurs, ce sont 240 composants à changer !

 

 

II-LES PARTICULARITÉS DE CET APPAREIL:

 

Le Nakamichi 1000ZXL est un appareil à part: il s’agit d’un appareil réellement très complexe à restaurer.

 

Cet appareil étant une œuvre d’art d’ingénierie de l’époque, il fait appel à:

  • un nombre de cartes élevées: 1 carte mère, 5 cartes filles, 2 cartes calculateurs, 1 carte logique, sans parler des cartes d’alimentation, affichage, etc…
  • des circuits délicats réclamant des composants de précision, par exemple des condensateurs à 2%,
  • des cartes complexes avec beaucoup de circuits intégrés: 2 cartes calculateur superposées, nommées CPU-A et CPU-B

 

Pour toute ces raisons, il est impossible de se lancer dans sa restauration sans avoir une solide expérience: chacun des ces 4 exemplaires avait fait l’objet de précédentes tentatives de restauration, mais visiblement l’expérience n’était pas là:

 

  • condensateurs ne respectant pas les tolérances requises et/ou n’étant pas de la composition adaptée
  • remplacement incorrect de certains circuits intégrés

 

La mécanique quant à elle, est environ 3 fois plus grosse que ce que l’on trouve dans les autres magnéto-cassettes haut de gamme…

 

Signalons qu’à l’instar des condensateurs “Black Flag” (voir cet article) entraînant la panne fatale de certains SANSUI, KENWOOD et autres appareils de cette époque, le Nakamichi 1000ZXL intègre lui aussi des condensateurs présentant un défaut de fabrication ! Il s’agit de petits condensateurs film de couleur orange qui doivent impérativement être remplacés…

 

La restauration d’un 1000 ZXL doit impérativement se faire en 3 temps:

 

  1. le remplacement de tous les condensateurs chimiques sans exception
  2. le remplacement de tous les condensateurs à film identifiables à leur couleur orange, sans exception: ils présentent un défaut de fabrication et doivent être remplacés par des PolyPropylène (PP) de même valeur et de même tolérance que ceux d’origine: 2% ou 5% selon les cas.
  3. le réglage par un professionnel disposant de l’équipement de réglage Nakamichi de l’époque (ou d’un clone fait à partir des plans Nakamichi): la complexité du 1000ZXL rend illusoire l’espoir de le remettre en état sans cela.

 

Les présentations étant faites, voyons donc la restauration proprement dite.

 

 

 

III-LA RESTAURATION COMME SI VOUS Y ÉTIEZ.

 

III-2.La carte Alimentation (référencée #BA04234A).

Cette carte est plutôt facile à restaurer, et on peut le faire sans la désolidariser de ses câbles.

La voici:

Il suffit de débrancher le connecteur central et d’enlever les 3 vis qui la maintienne fixée au châssis: on peut alors la retourner, sans la sortir, et accéder au côté soudure pour remplacer les composants.

 

Il n’y a pas de difficultés particulières à mentionner si ce n’est la présence de 4 condensateurs à remplacer à l’envers de la carte. Sur certains des exemplaires que j’ai eus en mains, ces condensateurs avaient déjà été remplacés; sur d’autres non.

 

Comme il s’agit d’une carte alimentation, la majorité des condensateurs ont été remplacés par des excellents PANASONIC 105°C. Le condensateur principal, initialement de 10.000µF a été remplacé par un excellent NICHICON KW de 22.000µF qui fait merveille dans les alimentations.

 

Voici la carte une fois restaurée et remontée:

 

 

 

II-3.Les 2 cartes CPU-A et CPU-B (respectivement référencées #BA04228A et #BA04229A).

 

Ces 2 cartes CPU sont l’une sur l’autre, séparées par des entretoises plastique d’environ 1,5cm de hauteur.

Elles sont immédiatement visibles à l’ouverture du boîtier puisqu’elles sont sur le dessus de l’appareil, et ce sont donc les premières cartes que l’on voit.

 

Elles comportent un nombre assez incroyable de circuits intégrés, lesquels pourraient vraisemblablement être remplacés par 1 ou 2 circuits intégrés actuels: mais à l’époque, l’intégration des circuits n’était pas aussi poussée qu’aujourd’hui….

 

Voici une photo montrant une idée de la “gymnastique” nécessaire, sur laquelle on peut également voir la carte Alimentation et la carte mère, à laquelle les 4 cartes filles ont été enlevées.

 

Pour pouvoir changer les composants il faut accéder aux côtés soudure des 2 cartes, et donc les désolidariser en enlevant 4 connecteurs multipoints faisant la jonction entre ces 2 cartes.

 

Il n’y a pas de difficultés particulières sur ces cartes, si ce n’est qu’il faut faire très attention aux valeurs et tolérances des condensateurs PolyPropylène (PP) qui doivent remplacer les condensateurs de couleur orange présentant tous un défaut de fabrication.

 

Voici la carte CPU-A une fois restaurée, celle qui se trouve en dessous de la carte CPU-B à l’ouverture du boîtier:

 

Cartes CPU-A et CPU-B

 

Le cercle bleu en bas à gauche montre les petits condensateurs Polypropylène à 2% qui ont remplacé les condensateurs orange défectueux. Ils sont au nombre de 4 (on en voit 3 rouges et 1 bleu pâle).

Les 5 condensateurs électrochimiques  se trouvent principalement en haut à gauche.

Cette carte CPU-A comporte 18 circuits intégrés.

 

 

La carte CPU-B comporte légèrement plus de composants à changer que la carte CPU-A, 14 condensateurs électrochimiques et 13 condensateurs orange à film devant être changés.

Elle héberge par ailleurs  12 circuits intégrés .

 

Carte CPU-B avant restauration

Les petits condensateurs orange défectueux ont été entourés d’un cercle bleu: ils sont un peu plus nombreux et nos lecteurs enregistrés trouveront dans la section “Téléchargements” la liste des composants à changer.

 

Voici cette carte CPU-B une fois restaurée, avec tous les condensateurs aussi bien électrochimiques que à film, dûment remplacés:

Carte CPU-B

 

27 condensateurs sont à remplacer sur cette carte CPU-B.

Les cercles jaunes montrent l’emplacement des nouveaux condensateurs PolyPropylène.

 

 

II-4.La carte Decoder (référencée #BA04230A.)

 

Il s’agit de l’une des 4 cartes filles, située au sein du groupe des 4 cartes filles sur la droite du châssis et venant s’enficher sur la carte mère référence #BA04227A. Elle comporte 14 circuits intégrés.

 

19 condensateurs, tous électrochimiques (aucun condensateur film), sont à changer sur cette carte, mais pas de difficulté particulière à signaler.

 

Voici cette carte Detector une fois restaurée:

Carte Detector

Vous y reconnaîtrez les excellents ELNA Silmic II, NICHICON Fine Gold (FG) et KL.

 

 

II-5.La carte Logic (référencée #BA04244B).

 

Cette carte Logic est située à l’horizontale dans le bas du châssis, juste à côté de la carte Mère. Elle comporte 17 circuits intégrés.

Il n’y a pas vraiment de difficulté particulière dans sa restauration, si ce n’est  qu’elle est difficile d’accès puisque située tout au fond du châssis.

 

Le côté soudure est par contre très accessible une fois que l’on a ôté le fond du châssis; et c’est appréciable puisqu’il y a 25 condensateurs à changer et donc à ressouder.

 

Aucun condensateur à film n’est présent sur cette carte, uniquement des électrochimiques.

 

Voici cette carte en cours de restauration, juste avant la soudure des composants changés:

Carte Logic

 

 

II-6.La carte Mère (référencée #BA04227A).

 

Cette carte Mère comporte 5 circuits intégrés, ainsi que:

  • 22 condensateurs électrolytiques
  • 4 condensateurs à film
  • 2 relais

devant être remplacés.

 

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ses dimensions physiques ne font pas d’elle la plus grosse carte: ceci s’explique par la grande complexité du 1000ZXL qui a recours à de nombreuses autres cartes telles que les cartes CPU-A, CPU-B, Logic, RAMM, etc…

 

La particularité de cette carte Mère est d’accueillir les 4 cartes filles: “Playback Amp & Dolby NR”, “Record EQ Amp”, “Record Dolby NR” et “Detector”.

Elles viennent s’enficher verticalement dans la carte Mère, laquelle est située horizontalement au fond du boîtier.

 

Voici la carte Mère visible une fois les cartes filles retirées:

Carte Mère

.

Vous remarquerez sur la droite 2 condensateurs (bleus) placés horizontalement: il faudra faire attention à la taille physique de leurs remplaçants car ceux-ci pourraient gêner l’enfichage des cartes filles au remontage: l’espace est limité…

 

Vous pouvez aussi voir au centre les 2 relais côte à côte: vu leur âge il ne faut pas se poser de question, et leur remplacement est obligatoire.

Il sera nécessaire d’agrandir très légèrement les trous du circuit imprimé afin de pouvoir installer les nouveaux relais, car le pinout étant différent il est obligatoire de les monter sur un petit adaptateur, lequel a des pattes légèrement plus larges que les pattes des relais d’origine.

 

 

Une fois remplacés, vous voyez sur le cercle rouge de la photo ci-après, que les cartes filles rentrent juste (mais sans problème):

 

Vous remarquerez aussi sur la droite 2 condensateurs (bleus) placés horizontalement: il faudra faire attention à la taille physique de leurs remplaçants car ceux-ci pourraient gêner l’enfichage des cartes filles au remontage: l’espace est limité…

 

Ce sont là les 2 principales précautions à prendre, le remplacement proprement dit des composants étant facilité par l’accessibilité du côté soudure de la carte.

 

Une fois restaurée, notre carte retrouvé fière allure:

Carte Mère

Le cercle bleu de la photo ci-dessus vous montre 2 condensateurs à Film qui doivent être impérativement changés: pour ces deux-là, il faut faire attention à leur positionnement de façon à ne pas gêner l’enfichage des cartes filles.

 

 

II-7.La carte Playback Dolby NR (référencée #BA04235A).

 

Cette carte comporte:

  • 3 circuits intégrés,
  • 28 condensateurs électrolytiques
  • et 14 condensateurs Films,

 

soit 42 composants à changer.

 

Elle ne présente pas de difficulté particulière, il faut cependant faire attention à la hauteur des nouveaux condensateurs chimiques afin qu’ils ne gênent pas l’insertion de la carte sur la carte mère: en effet il y a 4 cartes filles côte à côte et l’espace entre-elles est compté.

 

Selon l’état de l’appareil il peut s’avérer nécessaire de remplacer les résistances variables, mais en général elles sont encore en bon état.

Voici notre carte une fois restaurée:

Carte Playback et Dolby NR

 

II-8.La carte R.A.M.M. (référencée #BA04226A).

 

R.A.M.M. est l’acronyme de “Random Access Music Memory

 

Cette carte comporte:

  • 15 circuits intégrés,
  • 7 condensateurs électrolytiques
  • et aucun condensateurs Films du type défectueux,

 

soit 7 composants à changer seulement. Elle donc facile à restaurer.

La voici une fois terminée:

Carte R.A.M.M.

.

Pour simple qu’elle soit à restaurer, cette carte témoigne de l’avance de NAKAMICHI possédait sur ses concurrents de l’époque, car doter un magnéto-cassettes de telles fonctionnalités était un exploit !

Une démonstration de leadership incontestable !

 

Si vous êtes masochiste, ou si vous voulez vous rendre triste, allez voir le site actuel de NAKAMICHI: cela fait pitié de voir à quel point la marque est tombée dans les affres de produits sans saveur.

 

Quel avenir pour une marque qui a perdu son âme comme tant d’autres ?

Cette stratégie de sacrifier les produits de qualité qui ont bâti la réputation d’une marque sur l’hôtel des croyances des financiers et actionnaires, n’est qu’une vision court-terme !

Toutes les marques qui ont suivi le même chemin ne représentent plus rien du tout: seuls des produits qui sortent du lot sont à même d’assurer la pérennité d’une marque prestigieuse face au rouleau compresseur chinois. Quel gâchis…

 

Les financiers et actionnaires ont scié la branche sur laquelle ils étaient assis !

.

 

II-9.La carte Rec. Dolby (référencée #BA04236A).

 

Cette carte Rec. Dolby est une des 4 cartes filles s’enfichant dans la carte Mère.

Elle comporte:

  • 2 circuits intégrés (Dolby)
  • 24 condensateurs électrochimiques
  • 4 condensateurs orange à Film devant être remplacés
  • 1 relais qui vu son âge doit être remplacé dans le cadre d’une restauration sérieuse

 

Carte Rec . Dolby

.

  • Le relais à remplacer est entouré en vert
  • Les condensateurs électrochimiques sont repérés par un point orange
  • Les condensateur Film à remplacer sont repérés par un cercle marron

 

La restauration de cette carte ne présente pas de difficulté particulière, à l’exception du relais: en effet son remplacement impose de repercer les trous du circuit imprimé afin de les agrandir légèrement.

 

Voici une vue des trous du circuit imprimé accueillant le relais et qui doivent être légèrement agrandis:

 

Carte Rec. Dolby côté soudure

.

La voici entièrement restaurée:

Carte Rec. Dolby entièrement restaurée

.

Vous y voyez:

  • le nouveau relais en lieu et place de l’ancien,
  • les condensateurs électrolytiques bien connus: NICHICON KZ Muse / Fine Gold FG / KL / et bipolaire ES, ELNA Silmic II
  • Les condensateurs à Film de grande qualité, KEMET et WIMA, à tolérance 2% repérés avec un point jaune

 

 

II-10.La carte Rec. EQ (référencée #BA04231A).

 

Cette carte Rec. EQ est également une des 4 cartes filles s’enfichant dans la carte Mère.

 

Elle comporte:

  • 13 circuits intégrés
  • 8 condensateurs électrochimiques
  • 12 condensateurs orange à Film défectueux devant être remplacés

 

Sa restauration ne présente pas de difficulté, puisque contrairement aux productions modernes irréparables notamment en raison des composants CMS utilisés, il y a ici beaucoup de place sur la carte.

Carte Rec. EQ

 

Les condensateurs électrochimiques remplacés sont repérés par des points bleus, et les condensateurs à Film par un cercle jaune: en rose vous reconnaissez des WIMA.

A noter que les 2 condensateurs de couleur orange que vous voyez sur la photo sont neufs, c’est simplement leur couleur qui se trouve être la même que celle des condensateurs qu’ils remplacent.

 

 

III-LES RÉGLAGES.

 

Le changement des condensateurs et composants présentés au §.II n’est que la 1ère partie de cette restauration: il faut ensuite procéder aux différents réglages.

 

Et sur un 1000ZXL ces réglages sont très complexes, et nécessitent un équipement spécifique: c’est un professionnel qui va s’en charger.

 

 

IV-CONCLUSION.

 

La restauration d’un appareil aussi prestigieux que le 1000ZXL est une expérience passionnante.

 

Elle montre aussi à quel point des constructeurs qui cherchaient  à démontrer leur exceptionnel savoir-faire, se sont égarés sur un chemin sans avenir: celui des produits sans âme et sans passion, qui les condamne à la banalité et détruit l’image de marque construite par des passionnés.

 

Quel appareil ce 1000ZXL: le plus exceptionnel des magnéto-cassettes jamais construit !

La démonstration d’une supériorité incontestable, d’une maîtrise sans faille.

 

Pas étonnant que des décennies plus tard il soit aussi recherché, avec un prix de vente une fois restauré qui se situe au-dessus de 6.000€: le prix de l’exclusivité.

 

Article écrit par Nounours – Mai 2020