Living Voice Anniversary 25A

La simplicité Anglaise…

.

.

I-.INTRODUCTION.

.
Connaissez-vous Living Voice ?

Probablement pas car cette marque est très peu diffusée; elle a cependant beaucoup d’aficionados dans le monde, mais de façon quelque peu confidentielle.

J’ai eu l’opportunité il y a 15 ans de faire une écoute en région Parisienne de leur milieu de gamme, et j’avais été fortement impressionné.

Aujourd’hui nous allons faire connaissance avec l’entrée gamme, à savoir la R25A, le « A » signifiant « Anniversary ».

.

.

II-.PRÉSENTATION DE LA LIVING VOICE R25A.

.
Il s’agit d’une enceinte basique, au format simplissime,  qu’un amoureux du DIY pourrait semble-t-il faire lui-même.

Même si le concepteur Kevin SCOTT est considéré comme un génie dans son domaine, l’entrée de gamme déconcerte par sa qualité moyenne.

Aucune femme ne va dire « wouah c’est superbe » ! Ah le Waf  ! [WAF = Wife Acceptance Factor]

La liaison au sol est originale: un peu de bluetak et hop le tour est joué, avec un socle sommaire en bois et 4 pointes…

L’arrière est tout aussi basique,  avec des borniers ultra simples aux fiches bananes tout ce qu’il y a de plus commun.

Voici une photo de la face avant :

et une vue de la face arrière  :

Même si nous n’accordons que peu d’importance aux spécifications constructeur, les voici :

Sensitivity: 94dB
Nominal Impedance: 6 Ohms
Loading: Reflex port to rear of cabinet.
Frequency Response: 35Hz–22.5kHz
Power Handling: 100 Watts
Cabinet Dimensions: W 215mm × D 270mm × H 1030mm
Plinth: W 215mm × D 270mm × H 140mm
Black textured finish.
Gross Weight: 19Kgs per cabinet.

La mise en œuvre a été rapide : nous avons utilisé un câblage passif et nous avons donc retiré les straps de liaison en cuivre, … cependant:

.

ATTENTION :

  • Après plusieurs essais, seule la bi-amplification passive permet d’atteindre une qualité de reproduction correcte, et de surcroît en bi-câblage.

.

.

III-.CONFIGURATION D’ÉCOUTE.

.

Comme toujours, notre protocole de test reste inchangé, avec la configuration que nous utilisons depuis fort longtemps.

Vous disposez ainsi d’une base stable de comparaison entre les différents appareils testés sur Threshold Lovers.

.
.
IV-ÉCOUTE.
.
.
L’écoute a été faite sur le Système de Référence 2.
.
Nous avons commencé avec un amplificateur de 25w en classe A: et bien, c’était … moche et nul au niveau de la qualité musicale ! C’est assez rare pour le souligner; nous n’avons même pas reconnu la signature de l’amplificateur.
Après 30 mn nous avons arrêté car c’était insoutenable…
Ensuite nous les avons écoutées avec un amplificateur à tubes équipé de 813.
La justesse des timbres était nettement meilleure cette fois, avec une restitution plus onctueuse, mais ce n’était quand même pas la panacée.
Nous commencions alors à nous inquiéter fortement de la qualité musicale de cette entrée de gamme; surtout que nous avions tout de suite décelé un problème MAJEUR: un registre aigu insuffisamment qualitatif.
Il est évident (selon nous) que le concepteur le savait, car sur les modèles suivants, il a vite changé le HP Scanspeak de base pour un modèle Revelator, et nous ne pouvons que nous en réjouir: le modèle initial coupe trop court et procure une restitution trop triste.
L’essai suivant a été fait avec un amplificateur à transistors en classe A.
Toujours rien de transcendant: pas de grip ni de rapidité, les sons étaient plats, aucune sensation de présence et encore moins d’émotion !
Nous n’étions pas seul dans la salle ….et les commentaires étaient tous similaires.
Comme je ne lis plus les commentaires des revues qui mettent au sommet certains modèles (dont Living Voice), je commence sérieusement à me poser des questions sur ces mensonges incessants.
.
Dernier essai: cette fois avec deux amplificateurs classe A en bi-amplification passive et bi-câblage
Et là enfin: une enceinte qui marche !
On retrouve l’ampleur, la rapidité, le sens du rythme et la justesse des timbres: quel bonheur !

.

En tout cas le filtre interne en bi-amplification est aussi fantastique qu’il apparaît quelconque dans une configuration non bi-amplifiée: le filtre n’est évidemment pas le seul concerné, l’enceinte ne donne le meilleur d’elle-même que dans cette configuration bi-amplifiée.

 

Il est possible que nous soyons passé à côté de quelque chose, mais pour l’instant après tous ces essais, nous restons sur une impression mitigée, car peu nombreux sont ceux qui peuvent se permettre d’utiliser (et de posséder) deux amplificateurs chez eux !
.
.
V-CONCLUSION.
.
Nous sommes déçu de ne pas avoir trouvé le Graal annoncé par les afficionados de Living Voice.
.
Nous sommes persuadés que les modèles situés au-dessus sont NETTEMENT supérieurs; nous pensons que le concepteur aurait mieux fait de proposer son modèle à 1.000€ de plus, mais avec un bon tweeter et une conception ne nécessitant pas obligatoire une bi-amplification passive pour donner de bons résultats…
Le tarif nous paraît trop élevé compte-tenu de ces contraintes et des performances.

Points positifs:

  • son neutre et juste
  • placements musiciens cohérents
  • espace sonore bien respecté

.

Points négatifs:

  • fabrication basique, et pourtant annoncée comme très sophistiquée par son concepteur.
  • socle basique (idem)
  • aigu non adapté
  • prix de 7.000€ trop élevé
  • besoin de 2 amplis pour donner de bons résultats

.

.
.
Article écrit par Florent – Juin 2021