SMSL Sanskrit 10th Anniversary MKII

Le mini dragon

Please use the “Translate” button at the bottom right to get this article in English or in another language

.

.

I-INTRODUCTION.

.

Je suis un passionné d’audio qui désire absolument trouver un DAC qui soit la perle rare, à un prix raisonnable et qui marcherait comme les 5 meilleurs du monde.
C’est un objectif comme un autre….
.
Pour l’instant, la Chine s’évertue à faire du mieux possible, surtout en ayant “copié”, grâce à des licences Européennes, les circuits et le mode de fabrication utilisé dans les produits occidentaux.
Quoi qu’il en soit, leurs progrès ont été fulgurants dans le domaine audio; comme dans tous les autres domaines.
.
Seuls les directeurs financiers, et financiers tout court,  n’ont toujours pas compris que si l’on demande à un pays de fabriquer à notre place, un jour où l’autre l’élève dépassera le maître…
Mais il est déjà trop tard: les financiers ont détruit l’avantage industriel des pays occidentaux, qui avait été patiemment construit pendant plus de 30 ans.
.
.
Le nombre de marques chinoises s’accroit chaque jour avec une qualité de fabrication toujours meilleure.
.
Ces marques deviennent même connues dans le monde entier, comme : Topping, SMSL et on ne parle même pas des milliers de produits vendus sur Aliexpress (BRZHIFI, Nobspound etc …) et autre Banggood…
.
Je m’intéresse tout particulièrement à deux marques  qui se distinguent : TOPPING et SMSL
.
Elles se concurrencent d’ailleurs sur tous les produits que l’on rencontre habituellement dans un système audio: amplificateurs numériques, préamplis et DACs.
.
Aujourd’hui c’est la marque SMSL qui sera l’objet de notre test.
.

Foshan ShuangMuSanLin technology Co., Ltd. fondée en 2009 et située à Shenzhen, en Chine.

D’où le surnom ShuangMuSanLin

.

Et sa filiale VMV Technology (HK) Company Limited a été enregistrée à HK en 2013.

.
Cette société est spécialisée dans le DAC audio, l’amplificateur de casque stéréo, l’amplificateur de puissance et possède sa propre équipe de R & D, de fabrication et de marketing.

.
S.M.S.L a établi un réseau de vente complet qui couvre 33 villes du pays ; nous avons établi un partenariat stratégique avec le Japon, la Grande-Bretagne, l’Allemagne, le Portugal, Singapour et d’autres pays, nos produits sont exportés dans plus de 30 pays à travers le monde et sont très satisfaits par les clients.

.
SMSL suit les règles “basées sur la qualité, l’orientation technologique, le client central”; Nous exécutons strictement les règles de l’industrie électronique (EICC) et avons passé le CCC, BQB, MFi, CE, FCC, RoHS, CE-EMC, CE-LVD , Certification DEEE.

.

Les financiers et nos dirigeants ont donc parfaitement réussi à tuer cette industrie en Occident pour la faire renaître en Chine: nous parions que la Chine ne fera jamais le trajet inverse ?…


La société SMSL indique compter « environ 10 ingénieurs intermédiaires et supérieurs possédant une riche expérience dans le développement de produits et la gestion professionnelle pour garantir que chaque produit est qualifié et fonctionne parfaitement ».

Leur gamme est très conséquente …

Nous avons décidé de tester le dernier petit DAC, le SMSL Sanskrit 10th anniversaire MKII.
.
La seule différence entre le MKII et le modèle précédent concerne la puce, qui passe d’un AKM 4490 à AKM4493.

.

.

II-PRÉSENTATION DU SMSL SANSKRIT 10TH ANNIVERSARY MKII.

.

Il est ‘très mignon’ ce SMSL, sachant qu’il est disponible en 3 couleurs : bleu, rouge et noir. Le notre est en rouge sang comme le Dragon Chinois !….

En France, il est disponible chez Audiophonics.

.

Une particularité intéressante est qu’il peut être positionné à l’horizontale ou à la verticale: l’afficheur bleu change automatiquement de position pour s’adapter à la position choisie. C’est simple mais encore fallait-il y penser !

.

Une télécommande est livrée.

Attention cependant: comme indiqué dans la documentation, il faut appuyer sur le touche “C” lors de la 1ère utilisation, sinon elle ne sera pas reconnue par l’appareil et ne fonctionnera pas !

.

La télécommande est indispensable pour choisir l’entrée active, activer l’un des 6 filtres de la puce AKM-4493, ainsi que pour mettre en marche du DAC.

.

C’est un DAC à la fiche technique très complète: il sait tout faire.

Définitivement pensé pour le son haute qualité au sens où le Marketing le vend, le Sanskrit est capable de décoder les formats DSD (DSD-512 max) et PCM (768kHz).

Voici une photo de la face avant :

et une vue de la face arrière :

Le Sanskrit s’alimente en USB via une entrée Micro-USB située sur sa façade arrière: vous pouvez donc utiliser différentes alimentations, allant du simple chargeur de smartphone, à une alimentation indépendante de haute qualité.

.

Afin d’isoler le signal audio des bruits parasites en provenance de l’alimentation, deux entrées USB sont présentes : l’une dédiée aux données digitales, et l’autre dédiée exclusivement à l’alimentation électrique. C’est une approche très élégante.

.

Ceci étant, le micro USB a également été retenue pour l’entrée DATA, et ça c’est beaucoup moins judicieux pour ne pas carrément stupide: vous devrez passer par un adaptateur USB-B ↔ micro-USB pour que votre DAC soit reconnu (!) car bien sûr le standard n’est pas le micro-USB pour les DATA…

Photo de la télécommande :

Photo de l’intérieur :

.

La carte est minuscule et contient tout sauf l’alimentation déportée.

Cette carte, comme toutes les cartes récentes, est constituée de composants CMS rendant sa maintenance quasi-impossible: mais qui cherchera à rénover ce DAC dans 30 ans ? probablement personne contrairement à ce qui se passe pour les DACs de référence que nous citons souvent, et qui après plus de 30 ans restent toujours inégalés !

.

Un gros regret, que le fabricant n’est pas mis dans la boite une alimentation 5V, ce qui vous oblige a en acheter une !

Certes vous pouvez utiliser un chargeur de Smartphone, mais une « vraie » alimentation linéaire (par opposition à une alimentation à découpage de type chargeur de smartphone) apportera une amélioration notable de la qualité de reproduction.

.

.

III-CONFIGURATION D’ÉCOUTE.

.

Comme toujours, notre protocole de test reste inchangé, avec la configuration que nous utilisons depuis fort longtemps.

Vous disposez ainsi d’une base stable de comparaison entre les différents appareils testés sur Threshold Lovers.

.
.
IV-ÉCOUTE.
.
.
L’écoute a été faite sur le Système de Référence 2, le Theta GenVa a donc été retiré pour la durée du test de cet appareil.
.
Il est vraiment petit; tellement qu’il se perd dans mon rack ! par contre l’affichage bleu, simple et efficace se voit très bien.
.
Comme indiqué plus haut, la télécommande est indispensable à l’utilisation de l’appareil.
Avoir l’audace de comparer un DAC à 120€ versus un à plus de 8000€, n’est pas normal, mais comme j’espère qu’avec le futur et les technologies associées, on arrive (enfin) un jour à être au moins au niveau des meilleurs DAC des années 80, j’espère trouver la perle rare et c’est la raison pour laquelle je me livre à ce genre de comparaison !
..
Des les 1ère minutes, on sent que la technologie AKM dite “velvet” apporte bien sa « pâte » au niveau de la personnalité de la restitution sonore:
.
C’est très analogique, doux, avec un brin de matière en plus dans le medium, ce qui est flagrant sur les voix.
.
Ceci diffère des constations faites avec les précédentes générations d’AKM 43xx, car je n’avais pas ressenti aussi facilement cet aspect “velvet” dans la restitution.
.
Il a une ampleur respectée et il délivre des timbres forts jolis sur tout le spectre.
Il se démarque par de belles accélérations.
Il n’agressera jamais vos oreilles, ce qui correspond à ce que la majorité des gens recherchent.
.
Par contre, il n’a aucun grip ni émotion.(*)
.

Il faut avouer que ramené à son prix de vente, je ne m’attendais pas à beaucoup mieux, mais sait-on jamais ?…

.

J’ai essayé tous les filtres de l’AKM 4493 du FL1 au FL6, et j’avoue que mes oreilles n’ont entendu aucune différence.
Je me demande donc à quoi servent ces gadgets inutiles et certainement complexes à mettre en œuvre sur ces puces ultra-technologiques.
.
Il effectue parfaitement son travail de DAC et il a un recul du bruit de fond remarquable.
.
Il se fait rapidement oublier, ce qui n’est pas le moindre des compliments.
.
Les DACs ont énormément progressé ces dernières années, et s’il était sorti il y a 10 ans, il aurait été exceptionnel, et aurait attiré de très nombreux acheteurs car il aurait été supérieur au DACs de l’époque.
.
Musicalement, il tient la comparaison avec un DAC d’il y a 10 ans coûtant 10 fois plus cher !! Si si.
Mais malgré cela, il n’arrive pas à la cheville des “grands DACs” que nous citons régulièrement, et qui malgré plus de 30 ans sur leur carte d’identité, restent inégalés…
.
J’ai hâte d’entendre un AKM 4499 pour savoir s’il arrive à corriger les deux défauts majeurs que j’ai cité précédemment (*).
..
.
V-CONCLUSION.
.
Je n’ai pas obtenu le résultat escompté: il n’a pas été au niveau de mes références.
.
Par contre, j’avoue qu’il s’en approche rapidement; si l’on devait noter sur 100 les performances musicales des DACs, il serait autour de 65 versus 95 en son sur les meilleurs DACs de référence que nous citons habituellement.
Je continue donc ma recherche !

Points positifs:

  • Rapport qualité-prix imbattable
  • prix 120€
  • puce AKM 4493
  • fabrication
  • son sympathique et très “velvet” comme le désire AKM, soit hyper analogique
  • belle rapidité
  • grave profond

Points négatifs:

  • mini USB pour alimentation et data: cela crée de la confusion et sort des standards habituels
  • télécommande indispensable pour l’activer
  • restitution musicale sans “grip”, ni émotions
  • pas d’alimentation livrée: il faut donc se procurer une alimentation 5V externe

.

.
.
Article écrit par Florent – Juillet 2022