UpTone Audio EtherREGEN-Part 1

EtherREGEN

le miracle de cette année 2020

.

.

I-INTRODUCTION.

.

En matière de dématérialisation, les récents articles que nous avons publiés sur les Notions indispensables 1 et 2, montrent que le digital appliqué à l’audio est loin d’être aussi simple que ce que le Marketing voudrait nous faire croire: il y a des subtilités de fonctionnement indéniables, des bases mathématiques incontestables et pour autant mal interprétées, qui commencent uniquement à être correctement appréhendées par un petit nombre aujourd’hui.

.

A l’inverse, les markéteux, financiers et journalistes de tous bords, sont prêts à raconter n’importe quoi pour faire croire que la marque X a mis au point une technologie unique qui va vous transporter au nirvana sonore; la dite technologie ne reposant le plus souvent sur rien, ce qui impose de la cacher derrière un vocable incompréhensible…

.

Et chez Threshold-Lovers nous avons appris que seul le verdict de nos oreilles compte: le reste n’étant trop souvent que littérature et marketing.

 

Signalons le remarquable travail d’investigation et d’information de Hans Beekhuyzen  sur Youtube: c’est un des analystes les plus pertinents lorsqu’il s’agit d’expliquer des questions digitales “pointues”, telles que celles relatives au timing dans les chaînes numériques, que nous détaillons également dans nos articles “Dématérialisation: Les Notions Indispensables Partie 1, Partie 2 et Partie 3“.

 

Lorsque nous lisons qu’un produit X est meilleur que Y, ou que le produit Z est révolutionnaire, cela a pour effet de déclencher immédiatement chez nous un réflexe de doute: encore une revue ou un site qui veut nous faire croire des sornettes !

 

Et c’est encore plus vrai lorsqu’il s’agit de DACs ou de produits en rapport avec le Digital…

.

Pourquoi cette introduction en forme d’éloge de la Méfiance ?

.

Parce que c’est exactement ce que nous avons pensé lorsque nous nous sommes intéressés à l’EtherREGEN objet de ce test !

 

En effet, alors que le marketing et la finance racontent n’importe quoi depuis des décennies, et particulièrement sur les DAC et le digital, voici que nous lisons depuis plusieurs mois les éloges d’un appareil sensé améliorer la lecture de fichiers  sur un réseau Ethernet : pour des informaticiens avec plus de 20 ans d’expérience dans les réseaux Ethernet comme nous, c’est pour le moins difficile à croire !…

 

Un réseau Ethernet ne fait que transporter des bits pour les envoyer au lecteur qui les enverra au DAC, et s’il y avait des erreurs, cela ferait longtemps que toute l’informatique de la planète serait paralysée… c’est du moins ce que pensent 99% des informaticiens (dont je faisais partie).

 

Hans Beekhuyzen s’amuse de ceux qui doutent (j’en faisais partie aussi) et s’agace à juste titre de ceux qui se moquent sans avoir écouté cet appareil: et nous sommes bien évidemment entièrement d’accord avec lui, puisque seules nos oreilles sont un vrai juge de paix.

.

Seul le verdict des oreilles compte, donc à force de lire des commentaires surprenants et élogieux, nous nous sommes décidés à tester cet appareil.

 

 

II-DE QUOI PARLONS-NOUS ?

 

Nous parlons de l’EtherREGEN fabriqué par UPTONE AUDIO.

UpTone Audio a été fondée en 2010 par Alex CRESPI (lequel avait été précédemment co-créateur de la bien connue société HOVLAND, qui a fermé en 2009), et l’ingénieur concepteur des produits est John SWENSON, spécialiste pointu de la conception des réseaux et des puces associées.

.

Nous n’avons donc pas affaire à un Nième produit marketing, mais à un produit conçu avec des principes d’ingénierie très sérieux reposant sur des composants rares et spécialisés.

Le détail des principes techniques fondateurs de l’EtherREGEN seront repris dans un article ultérieur, mais sachez que l’on parle là d’approches d’ingénierie avancée qui ne sont pas à la portée du premier venu, et probablement hors de portée des “grands fabricants” qui sont désormais presque tous dirigés par le marketing, et dont les produits sont conçus par des directeurs financiers plutôt que par des ingénieurs expérimentés….

.

En attendant la publication de l’article complétant les principes d’ingénierie mis en œuvre dans l’EtherREGEN et que j’ai personnellement étudiés, je demande à nos lecteurs de me “croire sur parole”: cet appareil ne doit rien au marketing et doit tout à son ingénierie avancée…

.

 

III-.PRÉSENTATION DE l’etherREGEN.

.

Il s’insère entre votre prise réseau Ethernet et votre lecteur de fichiers, qui peut être un PC avec un logiciel (Foobar ou équivalent) ou encore un Streamer, tel qu’un SoTM sMS-200 ou autres AURENDER ou LUMIN pour ne n’en citer que quelques-uns.

 

UpTone indique que ce boîtier EtherREGEN doit se trouver au plus près du lecteur de fichiers (un Streamer ou un PC), entendez par là: par juste avant lui.

 

Voici quelques photos du déballage:

 

Comme vous pouvez le voir, l’EtherREGEN ressemble à un petit switch, avec 4 ports Ethernet RJ45 et 1 port optique SFP sur sa face arrière, celle connectée côté réseau, également appelé « Dirty side, A-Port », par opposition à la face avant où se trouve la sortie repérée par « B-Port OUTPUT » qui est le côté « propre » qui va alimenter le PC ou le Streamer.

 

Sur cette face avant se trouvent également d’autres connecteurs très intéressants:

  • un connecteur Jack DC, acceptant de 7 à 12V, et permettant d’utiliser une alimentation externe à la place de l’adaptateur secteur fourni d’origine.
  • un connecteur BNC permettant de raccorder une Master Clock 10MHz qui remplacera l’horloge intégrée d’origine.

 

Les ajouts d’une Master Clock externe 10MHz ainsi que d’une alimentation externe sont d’ores et déjà prévus chez Threshold-Lovers: cet article sera prochainement complété, la Master Clock étant arrivée en Mai 2020 dans nos locaux mais pas encore reliée à l’EtherREGEN au moment où cet article est écrit.

Le test de câbles Ethernet de grande qualité en amont et en aval de l’EtherREGEN est également au programme des tests de ces prochaines semaines.

 

 

IV-LA CONNEXION DE L’EtherREGEN.

 

L’insertion de l’EtherREGEN dans votre système HiFi est simplissime:

 

  1. Débranchez le câble Ethernet de vos PC ou de votre Streamer et connectez le à l’EtherREGEN côté A, c’est-à-dire du côté “Dirty side” où se trouvent les 4 connecteurs RJ-45.
  2. Utilisez un autre câble réseau pour connecter le « B-Port OUTPUT » de l’EtherREGEN à votre PC ou votre Streamer
  3. Branchez l’EtherREGEN: ceci doit être fait en dernier afin que le boîtier s’initialise correctement, et c’est clairement indiqué dans le Manuel.

 

Afin d’illustrer ces connexions et ne perdre personne, voici une représentation graphique de comment nos appareils sont connectés sur notre réseau:

 

 

V-LE VERDICT DE L’ÉCOUTE.

 

Etant donné que la plupart des articles (ainsi que le Manuel) indiquent que l’EtherREGEN a une température de fonctionnement élevée, nous l’avons branché au secteur le soir -sans le connecter au système-, et avons procédé à l’écoute le lendemain matin: en effet, nous avons reçu notre exemplaire plutôt “refroidi” par la température ambiante.

 

1ère écoute: notre Système de Référence sans l’EtherREGEN.

Nous avons bien sûr commencé par re-écouter notre Système de Référence dans sa configuration habituelle décrite ici, avec des disques que nous connaissons parfaitement et à la qualité d’enregistrement irréprochable, dont par exemple:

  • Anne BISSON Blue Mind
  • Akitishi IGARASHI meets the Yoku Tamura Trio – Here at last

Ceci afin de nous remettre bien en tête le son de notre système.

 

2ème écoute: Connexion de l’EtherREGEN, et écoute des mêmes morceaux au même volume.

 

La 1ère réflexion que je me suis faite dès les premières notes a été: « Là je ne comprends pas, c’est incroyable ! »

 

Autant vous le dire tout de suite: j’ai été stupéfait par le gain qualitatif que ce boîtier apporte !

 

Il ne s’agit pas d’un accessoire, mais d’un appareil à part entière. Son apport est aussi important que si vous changiez de DAC !

 

  • Sur Anne BISSON, la voix déjà exceptionnelle avant, est encore plus présente, encore plus vraie, encore plus distincte.
  • Sur Akitishi IGARASHI, le rythme déjà parfait est encore plus juste, l’ambiance encore mieux restituée: on a envie de “taper du pied”, l’écoute devient “foot taping” comme disent nos amis anglo-saxons….

 

La dynamique du saxophone devient tellement exceptionnelle, que même en connaissant parfaitement le système et l’enregistrement, on a du mal à y croire: comment est-ce possible ?

La scène sonore s’est agrandie d’un coup, en largeur comme en profondeur ! c’est tout simplement inespéré.

 

Si je ne devais mentionner qu’une seule amélioration dans ce concert de louanges, je dirai que la musique est devenue « palpable » !.

 

Ces résultats sont ceux obtenus lors du 1er branchement de l’EtherREGEN; or une période de rodage de 200 heures est mentionnée par tous ceux qui ont déjà acquis l’appareil.

.

Entre ce premier branchement et aujourd’hui, l’appareil a tourné environ 50 heures: nous sommes donc encore loin des 200 heures, mais nous conformons que l’EtherREGEN progresse régulièrement au fur et à mesure de son rodage.

 

Tout devient toujours plus « palpable », et le sentiment d’une amélioration inespérée est toujours là.

 

 

VI-CONCLUSION.

 

Cet EtherREGEN est une réussite totale.

L’amélioration procurée par cet appareil sur un système de haute qualité est tout simplement incroyable.

Il doit être considéré comme un appareil à part entière, très sérieusement conçu, reposant sur des principes d’ingénierie avancés, et non pas comme un accessoire.

 

Il devient passionnant de voir de petites sociétés comme UpTone Audio, innover dans le digital avec des produits qui apportent réellement un plus à l’écoute, et pas simplement un discours marketing inutile.

 

Aux côtés des sociétés connues et respectées pour la qualités de leurs réalisations innovantes ces 5 dernières années (CHORD avec leurs DACs exceptionnels utilisant des FPGA et des algorithmes soignés, ainsi que PSAUDIO et quelques autres), l’apparition de petits acteurs comme UpTone Audio fait rêver: par la qualité exceptionnelle de leurs réalisations, ces sociétés sont en mesure de redonner à la Hi-Fi les Lettres de Noblesse qu’elle avait dans les années 70.

.

Les grands groupes dirigés par des financiers ont perdu leur âme avec des produits sans saveur, où la qualité de restitution n’est plus un objectif, et où l’image qu’avait la marque à l’époque, n’est plus qu’un lointain souvenir: ils sont “totalement largués” ! Espérons que les premiers dament le pion aux seconds !

 

Cet article dont la parution a été retardée par rapport à sa date d’écriture, sera complété par 2 autres articles.

 

Ma conclusion sera: je n’envisage définitivement plus mon système sans cet EtherREGEN ! Bravo UpTone Audio !

 

Points positifs:

  • Amélioration de la restitution sonore dans tous les domaines, et dans des proportions inespérées !
  • Redonne à la musique son côté enthousiasmant, naturel, fluide, palpable
  • Appareil reposant sur des principes d’ingénierie très sérieux et très avancés,
  • Possibilité d’utiliser une Master Clock externe (bien que les performances d’origine soient excellentes),
  • Entrée Master Clock disponible en 75Ω ou en 50Ω lors de la commande, afin de s’adapter à toutes les configurations
  • Possibilité d’utiliser une alimentation linéaire à la place de celle fournie d’origine (bien que les performances d’origine soient excellentes),
  • Support technique d’UpTone Audio très réactif et très compétent,
  • Prix raisonnable,
  • Mise en œuvre simple

 

Points négatifs:

  • On ne peut plus s’en passer une fois qu’on l’a essayé !!

 

Article écrit par Nounours – Mai 2020