Wadia 27

WADIA 27, le retour aux sources ?

Please use the “Translate” button at the bottom right to get this article in English or in another language

.

.

I-INTRODUCTION.

.

WADIA a été fondée en 1988 et est une des premières compagnies à s’être spécialisée dans le digital avec pour objectif premier, d’atteindre une musicalité inégalée pour l’époque.

.

WADIA fut fondée par un team d’ingénieurs provenant de Saint-Paul Minesotta 3M (Minessota Mining & Manufacturing) qui ont travaillé en recherche digitale pour le secteur des  télécommunications.

Ces ingénieurs ont été attirés par le développement du Compact Disc, et… ils ont surtout été déçus par l’absence de plaisir musical qui était LE défaut des premiers lecteurs de CD !!.

.

Même si l’on écarte les tous premiers lecteurs qui étaient musicalement moins agréables qu’un bon autoradio, ce malaise a tellement duré qu’il a fini par être à l’origine de la renaissance du vinyle il y a peu !

En effet, il serait grand temps d’arrêter de se mentir et d’admettre enfin quelques réalités que peu de personnes osent dirent par peur de froisser:

  • les directeurs financiers (qui conçoivent les produits, puisque chacun sait qu’ils savent tout mieux que les autres  même quand ce n’est pas leur domaine),
  • les directeurs Marketing qui expliquent en 30 secondes aux néophytes ce que des ingénieurs ont mis 20 ans à comprendre,
  • et enfin les journalistes pour lesquels le dernier produit sorti, avec plus de kHz et davantage de bits, est nécessairement le meilleur.

.

Non: obtenir un son exceptionnel à partir d’une source digitale (drive ou fichier) n’est PAS simple, ne l’a jamais été et ne le sera probablement jamais. Cela réclame:

  • beaucoup d’efforts d’ingénierie de la part des fabricants,
  • et beaucoup de soin dans la mise en œuvre de la part du propriétaire !

A l’inverse, croire que seul le vinyle peut procurer une émotion musicale intense est une grossière erreur que seuls ceux qui ne maitrisent pas la mise en œuvre des sources digitales peuvent croire.

.

Le concepteur de génie à l’origine des électroniques WADIA se nomme Don Wadia MOSES.

Ce monsieur a certainement crée les plus beaux produits digitaux au monde: il a compris avant tout les autres les secrets de conception qui permettent de faire les meilleurs DACs du monde; il a précédé les MARK LEVINSON et autres KRELL.

Il est hélas mort le 29 novembre 2008.

.

Et comme souvent pour les marques audio que leur concepteur a fait rentrer dans la légende, la disparition de celui-ci entraîne la disparition de l’âme des produits de la marque…ceux qui ont hérité de WADIA l’ont démoli comme d’autres marques l’ont été (Infinity en est un exemple parmi tant d’autres…)

L’âme des WADIA a disparu, même si les Wadia restent parmi les tous meilleurs au monde … si vous ne le croyez pas, venez avec votre DAC moderne traitant du XXX kHz avec NN bits, et la raclée qu’il se prendra face à un Wadia de 35 ans (certes upgradé jusqu’aux oreilles) vous fera regretter votre chèque !

.

II-PRÉSENTATION DU WADIA 27.

La Wadia 27 est sorti en 1997, et il a été décliné en 3 versions: la version d’origine, la version “i” et la version “ix”.

  • Wadia 27
    1997-1998
  • Prix :  10.210 euros
    Section DAC unique et spécifique à celui-ci, avec une alimentation énorme.
    Jusqu’à 24bit 48kHz seulement

 

Wadia 27i

  • 1998-2003
  • Prix :  12.615 euros
    i Upgrade ajoute le Clocklink pour avoir comme maitre le W270.
    Jusqu’à 24bit 48kHz seulement

 

Wadia 27ix

  • 2003-2011
  • Prix :  12.900 euro
  • Upgrade ajoutant le support du 24 bits /96 kHz

 

Un peu de Technique brute :

En 1989, Monsieur Wadia Moses a déposé un brevet N°US5075880 (téléchargeable ici) où sont exposées les motivations d’un système de sur-échantillonage x64.

Ensuite Wadia donne rapidement la méthode générale pour réaliser un interpolateur temps réel, sans toutefois donner une application numérique.

.

A partir du brevet, une étude est nécessaire pour celui qui n’est pas spécialiste du filtrage numérique…

Le brevet repose sur 3 points :

  1. le sur-échantillonnage élevé ,
  2. les polynômes de Lagrange
  3. et la structure hybride logiciel/matériel du sur-échantillonage produite par :
  • un logiciel donnant un facteur 16 fois
  • une structure particulière des DAC donnant un facteur 4 fois soit un équivalent a 64 (16*4) avec 18 bits de résolution.

 

C’est l’ensemble de ces trois points qui font un Wadia.

C’est un produit avec des DAC BB1702 au total de 8.

Le châssis est usiné et solide comme un rock et conforme à l’esthétique habituelle et désormais légendaire des Wadia de cette époque.

 

Face avant

Face arrière: Messieurs les directeurs financiers qui concevaient les DACs (daubes…) actuels, regardez ce qu’est un produit bien conçu: ils disposent de tous les standards d’entrée, y compris l’optique ST et pas seulement le connecteur plastique Toslink que vous avez honteusement généralisé !

Intérieur du Wadia 27

Télécommande, la mienne était celle de droite en plastique !

.

.

III-CONFIGURATION D’ÉCOUTE.

.

Comme toujours, notre protocole de test reste inchangé, avec la configuration que nous utilisons depuis fort longtemps.

Vous disposez ainsi d’une base stable de comparaison entre les différents appareils testés sur Threshold Lovers.

.
IV-ÉCOUTE.
.
.
L’écoute a été faite sur le Système de Référence 2.
.
Mon Theta est un excellent DAC que j’adore depuis des années.
.
J’ai eu la chance de pourvoir écouter sur mon système : Un Wadia 850, un 9, un 25 et celui-ci, le 27 de base.
.
A chaque fois, je me suis demandé pourquoi vouloir une autre marque que celle-ci ? : qui peut en dire autant avec les marques actuelles: les doigts d’une seule main seraient déjà trop nombreux pour les compter…
.
Construit pour durer, facilité d’utilisation exceptionnelle, performances au top et dépassant quasiment tous les concurrents du marche passée et actuel ….
.
Le fait de vouloir la nouveauté, voilà la raison qui vous fait croire que vous irez de l’avant en matière de musicalité, mais au contraire un retour arrière en musicalité que l’on constate amèrement.
.
Le Wadia 850 qui avait déjà des BB 1702 était “charmant en termes de musicalité”  mais beaucoup trop fruité et avec des timbres trop orientés vers le medium.
Ici avec le Wadia 27 qui possède pourtant exactement les mêmes BB1702, le résultat est bien différent.
C’est juste, droit, neutre, rapide comme le vent, avec un positionnement des musiciens parfait, des attaques démoniaques tant sa rapidité est époustouflante.
.
La profondeur et la scène sonore sont grandioses.
.
Mais ce qui caractérise le plus le Wadia 27, c’est son aspect LIVE de la retranscription.
Il est évident que nos systèmes de référence sont réglés au top du top, donc dès que nous y introduisons un matériel, la différence est tout de suite détectée.
.
Que penser réellement de ce test ? : une redécouverte de toute la discothèque CD.
.
Un reproche cependant:
  • pour les nouveaux venus férus d’USB: il faudra oublier… sauf à se procurer un reclocker de course comme les Belcanto Reflink ou certains SoTM, etc..
  • pour ceux qui désirent le haute définition en plus de 44khz aussi on passe à coté: votre discothèque n’est-elle pas composée à 99% d’enregistrements au format CD, c’est-à-dire 16 bits / 44.1 kHz ?…
Mais en réalité, ça apporte quoi de lire un 96 kHz alors que le 44.1 kHz sur le Wadia 27 est sublime ??…
C’est donc un choix très concret et réfléchit.
Vous voulez “le futur” et donc adieu Wadia (sauf la nouvelle génération qui n’ont plus rien à voir), ou vous restez sur le Wadia 27 et vous “détruisez” tout sur votre passage en performances grâce à sa musicalité hors pair.
De mon côté, j’ai choisi d’être rétrograde et de regarder le passé avec une certaine amertume du présent, qui est incapable de proposer à un prix décent cette performance musicale (les oreilles des directeurs financiers sont probablement un peu bouchées de nos jours…).
Alors oui, le Wadia valait à sa sortie un prix stratosphérique, mais un MSB actuel à 110k€ est-il raisonnable ?…
Pour rappel, le Wadia 27 est équipé d’une entrée fibre ST (qui est toujours ce qui se fait de mieux)  et nous avons fait des essais sur les entrées suivantes: AES/EBU/RCA et fibre ST (ben alors Forent, tu n’as pas testé l’entrée plastique Toslink ? tu n’es pas sympa avec les directeurs financiers…).
La fibre ST livrée avec est très correcte, le son est plus propre avec moins d’artefacts et la transparence est plus grande. Mais nul doute qu’une bonne fibre s’imposerait.
Sur l’entrée XLR (AES/EBU), c’est plus charnu avec mon câble digital Stereovox et plus dense. J’ai personnellement une préférence pour le XLR.
Le Wadia 27 possède aussi un préampli numérique qui peut être utilisé en direct pour alimenter un ampli de puissance et ainsi se passer de préampli.
.
La fois précédente, je n’ai pas été convaincu et l’apport du préampli Jadis était incontestable. Cette fois-ci c’est au choix de l’utilisateur, ce qui est un plus non négligeable si vous n’avez pas de préampli sous la main.
.
Le préampli est au maximum de ses possibilités théoriques à partir de 80% du volume ainsi que sa résolution maximale.
Si vous le mettez à moins que 80%, il vous fera perdre des informations..
Attention : la télécommande est indispensable au fonctionnement de l’appareil, et l’affichage bleu est ridicule: il faut une loupe pour voir l’affichage et sans télécommande impossible d’utiliser le Wadia !
.
Un très beau DAC du passé qui rivalise avec ceux du présent, et avec une facilité surprenante face aux plus grands DAC actuels.
.
Qu’on se le dise: c’est un tueur! ….
.
V-CONCLUSION.
.
J’ai toujours eu un faible pour les Wadia.
.
Ils apportent en général un surplus de vie, de rapidité et de présence que les nouveaux DAC (avec ou sans streamer) ne sont pas capable de faire.
.
Le concept avec DSP contenant le logiciel implanté dans ces machines ultra techniques et qui avaient 30 ans d’avance sur leur temps ne sont pas dépassées; nous répétons: elles ne sont pas dépassées. Au contraire c’est un investissement sur et réfléchi.
Parmi tous les types de polynômes pour réaliser l’interpolation polynomiale, celui de Lagrange est bien connu en Telecom mais demande un peu de puissance de traitement pour calculer les “samples” ou “échantillons” intermédiaires.
Mon Theta que j’apprécie n’est pas de cette veine, mais juste en dessous car il est moins vivant mais plus analogique.
C’est presque la première fois que ma référence est battue: de peu, mais battue…. ce qui n’est pas une mince affaire !
Bravo encore à ces concepteurs de génie.
J’attends toujours du présent un tel produit….

Points positifs:

  • fabrication et finition conçues pour durer
  • transparence
  • rapidité
  • punch dévastateur
  • ne chauffe pas trop
  • entrée Fibre ST: la vraie (x2)
  • musicalité hors norme

Points négatifs:

  • prix
  • affichage en bleu minuscule et invisible à plus de 40 cm.
  • télécommande indispensable et plastique !
  • réparation et SAV problématiques, évidemment.

.

.
.
Article écrit par Florent – Novembre 2021