Carte Télécommande Préampli

CARTE TÉLÉCOMMANDE POUR PRÉAMPLI

POUR 2 MOTEURS CC, 7 RELAIS ET AFFICHEUR LCD

 

 

 

 

I-.PRÉSENTATION DU CONCEPT.

 

Si comme moi vous restaurez ou upgradez de nos nombreux appareils, vous avez forcément déjà été confronté au problème suivant: « comment télécommander son appareil ? ».

 

En effet, de très nombreux appareils audio ne sont pas équipés d’origine d’une télécommande, et ce qui ne venait même pas à l’esprit il y a 20 ou 40 ans, devient aujourd’hui quelque chose d’essentiel: « on a vraiment du mal à s’en passer ! ».

 

Mes amis, qui me surnomment « UPGRADATOR » (!) en raison de ma passion pour la restauration et l’upgrade, ont donc suivi la mise au point de ce qui suit avec le plus grand intérêt…

En effet, mes réalisations récentes en matière d’upgrade de préamplis que sont les PERREAUX SM-3 et autres THRESHOLD Fet-10 He, ont élevé cette question de « Comment télécommander mon appareil » au rang de problème auquel je voulais absolument trouver une solution, notamment en ce qui concerne la télécommande de volume.

 

Il existe dans le commerce certains kits composés d’une carte et d’une télécommande, dont beaucoup sont de piètre qualité, mais il en existe au moins un de bonne facture notamment celui-ci, …, à quelques limitations près plus ou moins rédhibitoires selon son cas particulier:

 

  • il ne permet de commander qu’un seul potentiomètre de volume, ce qui s’avère bloquant dans le cas d’un préamplificateur 100% symétrique qui requiert la télécommande simultanée de 2 potentiomètres stéréo
  • la Télécommande fournie envoie des codes PHILIPS: en conséquence, si vous avez par exemple une TV Philips, ou un autre appareil Philips, il est probable que chaque appui sur la télécommande aura un effet sur votre appareil ! Dans mon cas, j’ai une TV Philips, et donc chaque fois que je voulais augmenter le volume sur mon préampli PERREAUX SM-3, ma TV augmentait simultanément son propre niveau sonore !

Ce problème est souvent évoqué sur le Web, mais je n’y ai pas trouvé de solution clefs en main, et je me suis donc décider à mettre au point moi-même une solution, avec des pré-requis plus nombreux que ceux des sujets trouvés sur Internet.

 

Voici mon Cahier des Charges pour ma carte de Télécommande:

 

  • elle doit pouvoir fonctionner avec n’importe quelle télécommande du marché:
    • d’une part, afin d’éviter les conflits avec d’autres appareils télécommandés (cf. ci-dessus)
    • d’autre part, afin de pouvoir réutiliser n’importe quelle télécommande dont on disposerait en stock
  • elle doit pouvoir télécommander un potentiomètre de volume, si besoin 2 potentiomètres pour les préamplis réellement symétriques
  • elle doit pouvoir télécommander des relais, dans l’hypothèse où l’on souhaiterait pouvoir piloter l’entrée du préampli, en plus de vouloir télécommander le volume
  • elle doit à terme pouvoir piloter un Afficheur LCD, bien que ce ne soit pas ma priorité

 

Je n’ai pas trouvé sur Internet de solution couvrant l’ensemble de ces besoins, mais même en se limitant à lé Télécommande de volume (ce qui est à l’évidence la principale préoccupation de tous), les articles trouvés sont le plus souvent incomplets, ou bien sont anciens et un peu “lourds” en terme de mise au point.

Je tiens cependant à remercier ici chaleureusement Ian JOHNSTON, car son article m’a inspiré pour la partie commande moteur proprement dite. En effet, son recours aux « Ponts en H » pour la commande de moteurs CC est une excellente approche: j’ai cependant simplifié celle-ci en remplaçant les transistors par l’utilisation d’un seul circuit intégré L293D, ce qui présente 3 avantages:

 

  • tout d’abord une réduction drastique du nombre de composants, la plupart étant remplacés par ce seul circuit intégré, et par conséquent un risque d’erreur bien plus faible lors du montage; l’intégration sur une carte devient également plus facile
  • ensuite ce L293D pouvant contrôler 2 moteurs, il devient possible de télécommander un préampli 100% symétrique (dont on ne répétera jamais assez à quel point le RISTEA AUDIO PS-V01 est un représentant d’une exceptionnelle qualité…)
  • enfin la possibilité de commander des moteurs plus puissants, puisque le L293D peut délivrer jusqu’à 600mA par sortie, là où le montage de Ian JOHNSTON n’allait que jusqu’à 150mA

L’autre conviction que j’ai acquise en parcourant le Web, c’est que le recours à un micro-contrôleur programmable s’imposait, et que pour que le projet soit d’un coût abordable, il fallait recourir à une solution Open Source mais néanmoins très fiable et à la mise en œuvre simple.

 

Les initiés auront compris qu’un choix vient tout de suite à l’esprit, il s’appelle ARDUINO.

 

ARDUINO offre une solution complète Hardware + Environnement de développement pour un coût de quelques euros seulement par carte (l’environnement de développement est gratuit). De surcroît, il existe une version miniaturisée de la carte ARDUINO, qui s’appelle ARDUINO NANO, et dont l’intégration au sein d’un appareil ou d’une carte mère prend très peu de place: ses dimensions sont de 18x45mm seulement, tout en offrant:

  • 13 entrées-sorties digitales,
  • 6 entrées-sorties analogiques
  • et un bus I2C pour contrôler un afficheur LCD.

Vous aurez vite reconnu là la plupart de notre Cahier des Charges, le reste étant couvert par le circuit L293D.

 

Signalons que des cartes ARDUINO NANO d’excellente qualité sont disponibles pour un tarif ridicule de 12€ les 3 ! (cherchez les cartes ELEGOO par exemple).

 

La solution devenait donc évidente:

  • utiliser une mini carte ARDUINO NANO,
  • la programmer pour qu’elle interprète les codes infra-rouges de n’importe quelle télécommande
  • afin de piloter un circuit L293D !

 

Mon projet était devenu clair et limpide !

 

 

II-.DESCRIPTION GENERALE DE LA SOLUTION.

 

Les 2 principaux composants étant maintenant identifiés, à savoir l’ARDUINO NANO et le circuit intégré L293D, il devenait évident qu’une solution « propre et professionnelle » passera par la création d’une carte-mère qui accueillerait ces 2 composants principaux, ainsi que les petits composants annexes tels que borniers, condensateurs etc…

 

Les chinois disent que « un dessin vaut mille mots », voici donc un synoptique de la solution complète:

 

 

Vous remarquerez la présence des éléments suivants:

 

  • un switch de sélection permettant d’activer ou de désactiver la 2ème sortie du L293D, permettant éventuellement de piloter un 2ème moteur, ce qui est essentiel pour les préamplis 100% symétriques, mais inutile dans les autres cas
  • un capteur infra-rouge, destiné bien évidemment à recevoir les codes envoyés par la télécommande
  • la présence de 9 entrées-sorties digitales de l’ARDUINO NANO puisque deux (D6 et D7) sont utilisées par défaut pour piloter le potentiomètre de volume. Ces E/S restantes sont D2 à D5, D8 à D11, et D13.
  • la présence de 6 entrées-sorties analogiques de l’ARDUINO NANO, dont on n’a pas l’intérêt immédiatement, mais que la carte mère que j’ai réalisée permettra d’utiliser si le besoin s’en fait sentir un jour. Ces E/S analogiques restantes sont A0 à A3, A6 et A7.
  • la présence d’un bus I2C permettant de piloter les afficheurs LCD modernes avec 2 fils seulement. Ce bus I2C se trouve sur les sorties A4 et A5; il n’est pas utilisé pour l’instant

 

La carte ARDUINO doit bien sûr être programmée, l’article de Ian JOHNSTON fournit le code source, qu’il suffit d’adapter en fonction des codes envoyés par la  Télécommande.

 

 

 

COMMENT CONNAITRE LES CODES ENVOYÉS PAR UNE TÉLÉCOMMANDE ?

 

Là c’est très simple: il suffit de se programmer une carte ARDUINO pour lire les codes émis par la télécommande de son choix ! Internet regorge d’articles expliquant comment faire.

Pour ma part, j’ai programmé une carte ARDUINO UNO, qui est la taille normale d’une carte ARDUINO, et je l’ai dédiée à cet usage: elle ne me sert qu’à connaitre les codes émis par une télécommande. Là aussi, vous trouverez sur le Web des cartes UNO d’excellente qualité pour bien moins cher qu’une Arduino authentique, chez ELEGOO par exemple.

Une fois ces codes connus, je les reporte dans le programme de ma carte NANO et le tour est joué.

 

 

L’ASSEMBLAGE DE LA CARTE MÈRE, LA NANO ET LE L293D.

 

Voici une photo de l’ensemble monté dans un boîtier externe, qui sera relié au préampli à télécommander par un petit câble de liaison. Ce câble de liaison utilise des connecteurs circulaires détachables, le boîtier étant en plastique, il est très facile de le percer pour y installer les connecteurs et la carte mère:

 

 

Vous retrouver sur cette photo:

 

  • à gauche le récepteur infra-rouge avec ses 3 pattes (bleu, jaune et rouge), relié à la carte mère par le connecteur 3 broche central (en haut)
  • la carte ARDUINO NANO de couleur bleue, soudée sur la carte mère de couleur verte
  • le circuit intégré L293D à 16 broches
  • un connecteur d’alimentation 5V en haut de la carte mère verte, qui alimente à fois le récepteur infra-rouge, la carte-mère, la carte NANO, et le L293D
  • un bornier de sortie (en bas) pour le potentiomètre, relié au connecteur circulaire qui ira vers le préampli à télécommander.

 

Voilà une solution quasi universelle pour télécommander des appareils, qu’ils soient vintage ou plus récents !

 

Article écrit par Nounours – Décembre 2018