SOtM sMS-200 Neo

SOtM sMS-200 Neo

Le miracle Coréen

 

I-.INTRODUCTION.

 

Depuis fort longtemps je suis intrigué par les appareils type streamer ou autre, qui font fonction de passerelle audio, bien que j’ai pourtant eu la chance de tester plusieurs marques connues comme : AURENDER, MELCO, LINN etc…

Ce sont des produits intéressants mais qui sont chers et dont les performances laissent souvent à désirer: fort regrettable de la part de marques pourtant connues…

La configuration qui a toujours le mieux fonctionné a été un PC avec FOOBAR suivi d’un Reclocker avec entrée USB et sortie RCA/XLR/Optique, ce dernier étant relié à un super DAC « de compétition », et pour finir bien sûr votre système (préamplificateur/amplificateur/enceintes).

 

La mise en place d’un boitier dans ce schéma en supprimant l’ensemble [ PC + FOOBAR ] n’a pas souvent convaincu, à part avec les produits de chez LINN.

Nous testons aujourd’hui un produit Koréen, le SOtM sMS-200 Neo qui est une évolution du SOtM sMS-200. Un condensateur modifié uniquement !…

La firme SOTM est spécialisée depuis longtemps dans ce type de boitier.

L’Apparence n’est pas flatteuse et souvent le mode de fonctionnement est « étrange »: en tant qu’Européens, nous ne devons pas avoir le même mode de pensée ni les mêmes attentes coté pratique…

Le boitier alimentation externe qui vaut le mème prix que le SOtM 200 NEO lui même, ce qui n’est pas surprenant lorsque l’on sait d’une part, l’importance d’une bonne alimentation, et d’autre part qu’elle représente un pourcentage très élevé du prix final d’un produit si l’on veut qu’elle soit correctement construite…

Et il faut avouer que sans cette alimentation externe, le résultat obtenu au final n’est vraiment pas d’aussi bonne qualité.

Quasiment aucune information sur le groupe, ni sur sa fabrication, ne sont disponibles sur le site du constructeur :  https://www.sotm-audio.com/sotmwp/english/

 

 

II-.PRÉSENTATION DU SOtM sMS-200 Neo.

 

Il s’agit d’un tout petit boîtier dont voici les photos:

Face avant :

Face arrière :

Ne cherchez pas l’interrupteur ON/OFF, il n’y en a pas ! ce qui n’est pas gênant du tout sur ce genre d’appareil.

 

Son alimentation externe est encore plus étrange: elle dispose d’un bouton vert qui doit être maintenu appuyé plusieurs secondes pour devenir opérationnel !

Enfin  voici sa face arrière:

Au chapitre des particularité à connaître, le 200 NEO requiert une tension de 12V et il faut mettre l’alimentation externe sur la position 3: le produit est donc musicalement au top comme nous le verrons, mais quelques détails de fabrication doivent encore être peaufinés.
Après de multiples essais, nous avons choisi de garder la configuration suivante: le PC avec FOOBAR relié au réseau par l’intermédiaire de la box Orange et le SOtM sMS-200 Neo également connecté sur la box Orange: les autres solutions propriétaires sont loin derrière !

Voici d’ailleurs l’interface utilisateur proposée par le SOtM sMS-200 Neo:

 

III-.CONFIGURATION D’ÉCOUTE.

Comme toujours, notre protocole de test reste le même, avec la configuration que nous utilisons depuis fort longtemps.

Vous disposez ainsi d’une base stable de comparaison entre les différents appareils testés sur Threshold Lovers.

IV-.ÉCOUTE.
Nous allons être bref et concis, car presque toutes les configurations listées ci-après n’ont aucun intérêt musicalement parlant !!!!: c’est du propriétaire loin d’atteindre un niveau qualitatif acceptable pour nos oreilles !
  • ROON : Pas bon du tout et ordi ultra puissant nécessaire !
  • SPOTIFY : pas présent
  • QOBUZ : Bof sans plus, juste pour avoir des nouveaux titres en ligne et 20€ min par mois.

 

Euh à quoi sert le streaming dans ces conditions ??

De plus, l’ergonomie et la richesse fonctionnelle de ces interfaces sont totalement dépassées par rapport à FOOBAR qui fait un sans faute tout en offrant des possibilités de paramétrage très nettement supérieures !!

Mconnect est indispensable pour IOS (here is the English link) et disque dur externe avec un essai de Minimserver ainsi que pour QOBUS.

 

Le vainqueur par KO, à savoir FOOBAR, a malgré tout un petit problème: il intervertit les canaux droite/gauche en UPNP ! La solution consiste à rajouter un DSP à la configuration de FOOBAR.

Décidément rien ne marche directement en Plug & Play comme sur un PC avec du matériel additionnel: Messieurs les commerciaux, quand allez-vous enfin prendre ce sujet au sérieux ?

Après la mise en place de notre solution de contournement pour l’inversion des canaux gauche/droite, nous sommes enfin opérationnels pour passer à la phase d’écoute.

 

Et là, je dois avoué que je suis sans voix !

 

Le son qui était correct à bon avec la configuration directe PC – USB – DAC, devient avec le SOtM sMS-200 Neo tout simplement exceptionnelle.

Par quel miracle ce boitier et son alimentation arrivent-ils à une telle prouesse ? mystère.

 

Peut être les signaux digitaux qu’il envoie sur le DAC sont-ils proche de la perfection, permettant au DAC de fonctionner à son optimum  ?

 

En tout cas, quelque soit le CD, la chaîne à gagné au moins entre 20 et 30% de musicalité dans le bon sens du terme.

  • Scène sonore,
  • rapidité,
  • fin de notes,
  • silence (superbe),
  • profondeur,
  • hauteur

 

tout est devenu très bon.

 

Le réseau local atteint ce niveau exceptionnel, mais par contre la fonction streaming n’a quasiment aucun intérêt en termes de qualité audio: c’était pourtant, au départ,  la fonction principale de ce boîtier…

Comme avec tous les systèmes audio est devenu ultra-performants, la sélection des CD doit être drastique car les CD mal enregistrés deviennent immédiatement reconnaissables:

  • un bon CD procurera un immense plaisir d’écoute,
  • un mauvais sera quasiment inécoutable…

 

 

V-.CONCLUSION.

 

Il s’agit d’une révolution dans le monde audio et le mot est bien pesé croyez-nous.

 

A la base, ce boîtier est présenté comme un streamer pour écouter des morceaux à partir d’internet ainsi que localement. Mais dans la réalité, il excelle uniquement en local avec un NAS ou sur disque dur interne PC.

 

Ce n’est d’ailleurs peut-être pas sa faute, mais celle des plateformes de streaming qui n’ont pas suffisamment étudié comment atteindre une qualité musicale irréprochable…

 

Quel son ! le plaisir d’écoute est instantané et renouvelé à chaque fois.

BRAVO et chapeau pour ce produit pas cher et hors norme.

 

Points positifs:

  • beau son moelleux
  • performance audio stratosphérique
  • léger
  • rapport qualité/prix

 

Points négatifs:

  • documentation restreinte
  • configuration complexe: à améliorer, ou a minima à décrire dans une documentation
  • bouton de mise en marche alimentation bizarrement pensé
  • alimentation externe pour atteindre la performance audio présentée ici (ce qui double le prix de l’appareil seul)
  • pas de sortie XLR ni RCA

 

Article écrit par Florent – Décembre 2018