Pier Audio MS-480 SE

PIER AUDIO MS-480 SE

De l’or en barre

 

I-INTRODUCTION.

PIER AUDIO ? Encore une nouvelle marque venue d’Asie ?

Et bien non ….

Ici, trois passionnés dont Michel TASSILLY, se sont associés pour faire une marque discrète mais ô combien performante, avec un rapport qualité/prix à laisser sur place la majorité des concurrents.

Alors d’accord c’est comme toujours, conçus en Europe et fabriquée en Chine, et alors ?…

Comme le dit l’adage : seul le résultat compte, et si nos oreilles sont satisfaites, nous acceptons une fabrication chinoise, dans le cas contraire, nous serons sans pitié.

PIER AUDIO a deux gammes: l’une dite classique (à tubes) et l’autre dite Gold  (hybride).

Vous trouverez sur le site Pier Audio,  quelques informations intéressantes et nous vous invitons donc à le visiter.

Petite précision qui a son importance: la revue Diapason lui a décerné un Diapason d’Or en 2017. Et depuis la baisse généralisée du sérieux des revues dédiée à la Haute-Fidélité, Diapason réussit à tirer son épingle du jeu, en s’imposant comme une revue « finalement assez sérieuse », même si elle ne va que rarement sur  les appareils très haut de gamme.

 

 

 

II-PRÉSENTATION DU PIER AUDIO MS-480 SE.

 

La partie pré amplificatrice est confiée à deux tubes 12AT7 et deux 12AU7.

Il s’agit donc un intégré hybride avec la partie pré amplificatrice à tubes, et la partie puissance à transistors: c’est un choix sympathiques sur le papier, puisque l’immense majorité des grands systèmes sont basés sur un préampli à tubes et sur des amplis à transistors…. souvent en éléments séparés.

 

La partie amplificatrice fait donc appel à 4 transistors bipolaires d’origine TOSHIBA, et uniquement des bipolaires chez PIER AUDIO: bravo pour ce choix, puisque les transistors bipolaires ont notre préférence en matière d’amplification de puissance. !

Les composants internes sont d’origine Japonaise: Nichicon, etc…

Il faut avouer que l’aspect extérieur est très « bling bling », mais la qualité de fabrication laisse pantois en regard du prix de vente: une partie des économies procurées par une fabrication en Chine, ont été “reversées” dans la qualité de fabrication, et ce n’est pas toujours le cas…

Même la télécommande est en métal: là aussi, c’est loin d’être une généralité, les fabricants préférant gagner quelques petits euros au détriment de l’âme de l’appareil: mesquin, mais pas chez PEIR AUDIO.

Donc deuxième bravo, après le choix des transistors de puissance bipolaires.

 

L’appareil est lourd, et on voit aisément les tubes de la partie pré-amplificatrice. La gestion de la chaleur est également bien pensée avec de nombreuses ouvertures.

 

Pour information, voici les specs de l’appareil :

– Puissance: 2 x 50W(8 ohms)
– Distorsion:≤1%(33W,1kHz)
– Sensibilité d’entrée:AUX1~AUX4 ≤220 mV
– BYPASS ≤600 mV
– Réponse en fréquence:AUX1~AUX4:5 Hz―75 kHz(-2dB)
– BYPASS: 5 Hz―35k Hz(-2dB)
– SNR:≥88dB(A)
– 4 Tubes:12AT7×2  et 12AU7×2 ( montage SRPP)
– 4 Transistors bi-polaires Toshiba [pas de mosfet chez Pier Audio]
– Télécommande source et volume
– Impédance:4Ω―8Ω
– Poids brut : 10,5kg
– Dimensions:275mm(L)x 425mm(P)x 115mm(H)

Les condensateurs d’alimentation RUBYCON/NICHICON d’origine Japon comme tous les autres condensateurs de filtrage.
Des capacités électriques au polypropylène d’origine SCR (France) sont présentes aux côtés d’un Transformateur d’alimentation de 320VA, valeur plutôt modeste pour la puissance annoncée de 50W…

Voici la face avant en Gold et aussi en noir ! :
Et la face arrière  noire :
De dessus avec les tubes visibles par les trappes en verre :
La télécommande noire :

III-CONFIGURATION D’ÉCOUTE.

Comme toujours, notre protocole de test reste le même, avec la configuration que nous utilisons depuis fort longtemps.

Vous disposez ainsi d’une base stable de comparaison entre les différents appareils testés sur Threshold Lovers.

IV-ÉCOUTE.
Elle s’est déroulée en deux étapes, en commençant chez le propriétaire de l’appareil, qui a des enceintes à haut rendement et un RISTEA AUDIO en préamplificateur (autrement dit ce qui se fait de mieux toutes catégories confondues)  ainsi que des blocs mono CRIMSON en classe B de 170W.
Dans cette configuration, son comportement a été bon à très bon, car en face nous avons du matériel très haut de gamme, notamment en préamplification.
Mais il en découle une très grande facilité d’écoute, surtout avec des tubes légèrement plus performants en partie pré amplificatrice.
Toujours un beau son, rapide, avec une puissance dévastatrice malgré ces ‘seulement’ 55W.
Les attaques sont exceptionnelles et l’ensemble du spectre étonnant de beauté.
La partie pré amplificatrice est surprenante de véracité et précision.
C’est un appareil que l’on peut écouter des heures sans fatigue.
La deuxième écoute a été faite sur le Système de Référence 2.
Celui-ci qui possède des Apogee DIVA en enceintes, et est nettement plus capricieux en demande d’amplification pour obtenir un bon résultat: on peut même dire particulièrement exigeant…
Rares ont été les élus sur ce système qui ont mérités des étoiles…
La plupart du temps ce furent des amplificateurs de puissance importante et en classe A, à l’exception du METAXAS Solitaire qui est le dernier en date a avoir été testé.
Et bien franchement, je ne comprends pas encore le résultat de ce petit intégré sur les Diva !.
Une facilité déconcertante que pourraient envier 95% des gros amplificateurs sur le marché. Une partie grave dantesque avec une beauté du sous grave et une puissance colossale sur tout le spectre !.
Le résultat était bon sur le haut rendement, mais sur le bas rendement il est divin !
Mystère total: est-ce les transistors bipolaires ?, la partie pré amplificatrice ?, la juste valeur du transformateur qui n’est qu’un 320VA ?, seul le constructeur pourrait répondre.
C’est la première fois qu’un petit intégré arrive à ce niveau de performance, et je ne suis pas le seul à avoir entendu ce PIER AUDIO chanter comme un ténor.
Un miracle des temps présents …

V-CONCLUSION.

 

Déconcertantes ces deux écoutes sur deux systèmes différents.

Le haut rendement étant nettement moins bon que le bas rendement.

Pour un intégré de ce prix, soit 1.090€, que dire si ce n’est BRAVO aux concepteurs.

Alors pourquoi acheter du Chinois qui ne fera même pas 2/10 de celui-ci à un prix encore plus faible !.

Je suis encore tout retourné …

Vous voulez un petit intégré et ne savez pas quoi choisir avant de prendre un Anglais  sympa et un peu rond en médium allez écouter ce modèle made in France.

Conseil d’ami !!

Points positifs:

  • fabrication
  • composants surtout les transistors
  • rapidité
  • puissance sans fin
  • télécommande métal
  • son au top pour le prix
  • prix défiant toute concurrence

Points négatifs:

  • rien
Article écrit par Florent – Aout 2018