Cayin 500

CAYIN 500 MK2
Le miracle GU29

Cet article est un complément à l’article consacré aux Amplificateurs pour IRS Beta que vous pouvez lire sur notre site ici.

 

 

I-INTRODUCTION.

 

Il y a fort longtemps alors que j’habitais encore à Paris, un monsieur distingué m’avait permis de faire l’écoute du premier modèle de CAYIN 500.

Ma mémoire se rappelle encore de ce jour mémorable où j’avais écouté Jeff BECK en live sur son système; ses enceintes avaient un grave dantesque et un son exceptionnel.

Depuis le constructeur SPARK / CAYIN a conçu une gamme fort étendue, que vous pouvez découvrir en cliquant sur ce lien:

https://cayin.com/

ce qui vous permettra de constater une fois de plus, que nos amis allemands semblent considérer que la planète entière parle leur langue, le site n’étant pas traduit en anglais !.

Y a-t-il un volontaire parmi nos lecteurs pour leur expliquer que la traduction de leur site en anglais serait la moindre des choses ?…

Malheureusement, les tubes « exotiques » ont disparu !…

Le Cayin 500 est un push-pull de 829B délivrant 70 W par canal en version 1 et 80 W en version 2, avec un étage d’entrée assez complexe: à savoir que sur chaque canal se trouve un déphaseur à couplage croisé basé sur un 12AU7 et un 12AX7.

Ces tubes nécessitent un réglage (couplage croisé) pour garantir un minimum de distorsion.

 

Le puriste aura besoin d’un distorsiomètre pour faire le réglage… alors que l’amateur se contentera d’un équilibrage des tensions appliquées aux deux triodes internes de chaque 12AX7, réalisable à l’aide d’un multimètre.


Plus loin sur le trajet du signal, on trouve un autre tube 12AU7 en pré-amplification différentielle, suivie d’un 6N6 chinois en driver des tubes de puissance.

Normalement, une fois les réglages effectués ils ne bougent plus…

 

 

 

II-PRESENTATION DU CAYIN 500 MK2.

 

Le CAYIN possède un tube exotique, le GU29, qui est la version russe fabriquée par le passé dans l’usine d’ULYANOVSK, son équivalent américain portant les références 829B ou 3E29.

Ces derniers furent fabriqués à partir des années 40 sous différents labels (National Union, RCA, General Electric, et plus récemment Cetron après la disparition de RCA).

Actuellement, ces tubes sont fabriqués par les Chinois sous la référence FU29.

Premier constat: prenez des tubes RUSSES pour obtenir le meilleur son !.

 

La version 1 se différencie de la version 2 par des sorties sur le côté contrairement à la version 2 où les sorties se trouvent à  l’arrière, ainsi qu’une plus grande stabilité dans le temps  des composants, grâce à quelques améliorations.

Voici la version 1 en noir:
Et voici la version 2 en  noir:
Voici une vue de l’intérieur:

Si vous désirez encore plus de puissance, il y a les blocs mono CAYIN 800:

 

Vue de dessus d’une version 1, les petits tubes sont aussi à changer (12AX7, 12AU7 et 6N6) même s’ils délivrent un son très correct:

Voici le fameux tube GU29 / 829B:

 

 

 

III-CONFIGURATION D’ECOUTE.

 

Comme toujours, le protocole reste le même, avec la même configuration que nous utilisons depuis fort longtemps afin que vous ayez une base durable de comparaison entre les différents composants testés sur Threshold Lovers.

IV-ECOUTE.

Que dire d’un tel appareil ?

D’abord c’est un intégré, ce qui simplifie la mise en oeuvre d’un système très haut de gamme: pour démarrer, vous n’aurez besoin de rien d’autre !. 

Je ne galvaude pas le terme haut de gamme; car le CAYIN 500 MKII est vraiment remarquable en tout point. Il n’a quasiment aucun défaut !

Que ce soit sur du classique, du jazz ou une petite formation, il a une respiration musicale enthousiasmante.


Heure après heure, c’est un festival de matière, de densité et de profondeur, comme dans la vie réelle….

Comment un appareil aussi ancien, et avec des tubes exotiques, arrive t-il a ce niveau ? Mystère…

 

Si l’on fait abstraction des transformateurs qui sont énormes et coulés dans de la résine, je constate que le schéma est simple et ultra performant. Quelle erreur font les concurrents en n’utilisant pas les GU29 !

Tous les fabricants actuels restent scothés aux standards connus:  EL34, KT88 ou 6550.

C’est leur choix, mais ces tubes valent beaucoup plus chers et les performances ne sont pas meilleures !.

Nous avons comparé le CAYIN à des appareils extrêmement chers, valant entre 5.000€ et 25.000€, et dans 98% des cas ils ont perdus…



Vous avez donc ici un appareil hors norme et qui peut constituer le départ pour un système haut de gamme sensationnel.

Évidemment ce n’est pas une marque connue et alors ?! la musique qui sort de cet appareil est vraiment remarquable.

 

 

 

V CONCLUSION.

 

Il est rare de trouver sur le marché de l’audio des appareils qui sont si performants pour un prix dérisoire. La plupart du temps ce sont les fabricants Chinois ou asiatique qui crées des produits audio peu cher mais dont les qualités sonores sont justes acceptables vis à vis du prix.

Ici rien de tel, il fait partie du top 3 des meilleurs appareils au monde dans la catégorie classe A/B et tubes exotiques.

Quel dommage que sa production ne soit plus active !


SPARK / CAYIN qu’avez vous fait ?

Si vous n’avez pas encore les moyens de passer à l’étape ultime, c’est à dire les 845 alors prenez celui-ci et surtout écoutez le chez vous! car il mettra à mal 98% de la production actuelle et passée (y compris Audio Research, même les super chers à 25000€ ! etc….)

Le mot de la fin sera donc: UN MIRACLE

Points positifs:

  • 2 x 80 W
  • rapidité exceptionnelle
  • un sens de la musique rarement atteint
  • tubes de puissances et drivers pas cher
  • transfos de sortie de belle qualité et sans bruit
  • prix dérisoire en occasion (moins de 1500€)

 

Points négatifs:

  • légère distorsion à forts niveaux sur 8 ohms (pas sur 4 ohms)
  • fonctionne nettement mieux à 8 ohms
  • revente plus délicate avec des tubes exotiques
  • tubes d’origine seulement « bons », mais pas exceptionnels

 

Article écrit par Florent – Juin 2018