Un client du fabuleux préampli RISTEA AUDIO PS-V01 nous livre ci-après un feedback incroyable et une comparaison avec des meilleures références mondiales…

 

Mais à THRESHOLD LOVERS nous ne sommes pas vraiment surpris, car nous savons que ce préampli, dans sa dernière version commercialisée (qui a été minutieusement peaufiné depuis la version testée sur notre site) a proprement ridiculisé des références mondiales: des préamplis LAMM, SPECTRAL, AUDIORESEARCH REF.5 et j’en passe se sont pris des raclées mémorables…

 

Vous verrez ci-dessous que le système dans lequel il a été testé est réellement un système hors du commun :

 

 

 

Nous conseillons donc fortement à nos lecteurs à la recherche d’un préampli ” de compétition ” d’écouter cette petite merveille chez eux : vous ne le regretterez surement pas…

 

Voici le témoignage d’un client, également lecteur de notre site, que nous retranscrivons dans son intégralité et sans aucune modification:

 

Une référence Mondiale le Lamm L2 Référence  contre un inconnu le RISTEA Audio PS-V01

J’ai depuis de nombreuses années  mon Lamm avec une grande satisfaction musicale et ayant auparavant vécu sur ML26S , AR SP15 , Gryphon Sonata , Nelson Pass , etc
Par le plus grand des hasards j’ai rencontré Dumitru RISTEA le concepteur, lors d’une réparation de mes KRELL KAS 1 , des machines magiques , et j’ai eu à cette occasion l’opportunité d’écouter quelques minutes chez lui « sa machine » comme il dit . L’écoute m’ayant plût , rencontre cet été chez moi dans le Lot .

 

La mémoire auditive pouvant jouer des tours nous démarrons par l’écoute du Lamm sur mon système avec mes CD habituels . Ensuite le tour de chauffe du RISTEA , pendant une heure nous le laissons chauffer et en profitons pour un petit café afin de faire connaissance .

 

Premier CD Ahmad Jamal et Yusef Lateef en live !


Mes premiers mots , écoute sensuelle càd émotion , présence , chaleur sans être ronde mais un bas médium hyper riche sans être gras . Ensuite une dynamique plus extravertie  que le Lamm , quelle vie , sans aucune agressivité, piano magnifique avec un toucher du clavier très réaliste , une image sonore tri dimensionnelle , ni de la taille d’une gare ou d’un 15 m2 ! Premier verdict étonnant la machine de Monsieur Dumitru .

 

Second CD Marcus Miller Tutu Revisited en live !


Ayant eu la chance d’assister au concert de Monsieur Marcus 3 mois auparavant à Limoges  ( pas ce CD bien sûr) , je me suis retrouvé dans la même ambiance ! Quel réalisme, le plaisir de taper du  pied , d’être plongé dans l’action ! Ce bas médium  toujours aussi beau ( les tubes peut être ? ) qui donne cette touche d’ humanité . Alors le Lamm lui c’est un peu moins riche mais avec une pointe d’air en plus , mais nous sommes réellement dans le détail .
Second verdict ce pré ampli est loin d’être KO face à mon Lamm . Cela donne envie de continuer .

 

Ensuite nous enchaînons :

–  Dee Bridgewater Live at Yoshi’s . Une voix magnifique avec le Ristea , une dynamique réelle sur tous les registres , une somme de micro détails et toujours cette chaleur humaine , et toujours cette fluidité dans le message .

– Hadouk Trio Live à FIP . Là aussi on tape du pied , on entre dans l’ambiance de cette enregistrement en public , énormément de micro détails comme le Lamm , mais toujours très articulé sans être dans l’hyper analytique fatigant à l’écoute . Un peu en retrait sur cette pointe d’éclairage du Lamm , l’aspect lumière si je peux dire ( affaire de gout sans doute ,le choix  entre un Hasselblad et un Leica pro )

– Isaac Albeniz Oeuvres pour Piano JJ Barbier . Quel touché , c’est sensible , beaucoup de micro informations comme le Lamm .

– Doumka Clarinet Ensemble . La couleur des bois , cette sensibilité de l’atmosphère, là aussi jeu égal avec le Lamm, avec cette petite pointe de chaleur particulière au Ristea .

– Keith Jarrett The Koln Concert en live . On plonge dans ce sublime concert ,le Lamm est très bon sur cette capacité à s’immerger dans la musique , mais le Ristea s’approcherai plus d’une écoute vinyle ce n’est pas un mince compliment .

– Calamus The splendour of Al Andalus live aussi . Le Lamm apporte toujours cette pointe d’éclairage en plus , mais le Ristea  sur les voix est magnifique , soyeux .

– Ensuite les Patricia Barber , Eddy Louis , Rebecca Pidgeon , Belafonte s’enchainent avec toujours le même sentiment d’écoute humaine et non pas au scalpel.

 

La conclusion vous allez me dire: je l’ai gardé (le préampli…) et le plus beau arrive !

Quelques jours plus tard je reçois un nouveau fusible et là encore du plus partout , cette fameuse lumière du Lamm , elle arrive cette fois peut être pas à 100% mais elle est bien là !

 

Ce n’est pas fini, maintenant passage en bi-amplification avec les Gryphons en XLR et re bis , c’est charnu, précis, cela chante comme jamais auparavant .

La publicité c’est tenace …l’essayer c’est l’adopter , car à 2 fois moins cher qu’un LAMM , l’écart ne se justifie pas en terme de musicalité bien au contraire .

 

Alors restons honnête: le LAMM est un grand préampli, mais l’outsider le talonne ou le dépasse sur certains  points et en plus le RISTEA est évolutif ( tubes ) !

 

Alors bravo Monsieur RISTEA pour une réussite incontestable qui mérite d’être connue .

 

Philippe , au plaisir.

 

Voici quelques autres photos du système d’exception de ce Client: