5 Câbles secteurs sur le grill et …

Deux merveilles parmi eux

 

 

I HISTORIQUE:

 

Depuis de nombreuses années j’utilise un câble secteur de ‘course’ sur mon système surtout en sortie de mur vers ma barette secteur BLACKNOISE multiprises.


Aujourd’hui j’ai décidé de remettre en compétition ma référence depuis 3 ans face aux autres câbles que j’ai récemment récupéré.


Pour rappel avant d’avoir mon câble actuel, j’ai eu un LessLoss DFPC, un Kubala Sosna Emotion et maintenant un Jorma Design Super Power Cord.

 

 

 

 

II-.CARACTERISTIQUES TECHNIQUES.

 

Les câbles de ce test viennent de différents constructeurs et ont des longueurs identiques soit environ 2m.


J’ai volontairement supprimé les noms des prétendants car ils sont connus et je ne désire pas qu’ils soient reconnus: si vous désirez les noms, contactez moi.


Ce n’est peu être pas loyal mais je donnerais seulement le nom des deux gagnants sur le podium.

 

ESPAGNE – 600€

Câble monté sur air, c’est-à-dire avec une double couche d’isolation. Marque espagnole très connue. Il est semi-rigide avec des connecteur IEC et Schuko de bonne facture.
En cuivre.

 

 

USA – 550€

Câble rigide, fabrication soignée mais artisanale. Connecteurs de base, c’est-à-dire sans marque connue.

 

 

USA – 250€

Câble souple , réalisé en cuivre pur monobrin et cryogénisé. IEC et Schuko moyen de gamme.

 

 

USA – 900€

Câble souple multi brins, en cuivre pur et cryogénisé. IEC et Schuko haut de gamme.

 

 

NORVEGE – 790€ – Jorma Design Super Power Cord.

Câble semi rigide, IEC et Schuko de base avec un Bybee à l’une des extrémités.

Ma référence actuelle.

 

 

 

 

Les anciennes références :

 

USA – 1200€ – Kubala Sosna Emotion

Câble souple multi-brins de gros diamètre, IEC et Schuko de base.

 

 

LITUANIE – 600€ – LessLoss DFPC

Câble torsadé semi rigide, IEC et Schuko haut de gamme transparent.

The TH-900 is the first high-end headphones form Fostex featuring the newly designed driver unit with1.5 tesla (15,000 gauss) magnetic circuit and bio-dynamic 50mm diaphragm, traditional Japanese lacquered “Urushi” finished craftsmanship housing and selected 7N OFC cable. All coming together to achieve the sonic goal of a wider stereo field, high resolution and transparent reproduction.

URUSHI Lacquering Process

Urushi production pots

Urushi production pots

Sprinkling silver foils

Sprinkling silver foils

Waiting for the final Urushi layer lacquering

Waiting for the final Urushi layer lacquering

Putting the platinum logo and drying

Putting the platinum logo and drying

 

– See more at: http://www.fostexinternational.com/docs/products/TH-900.shtml#1

elected 7N OFC cable
elected 7N OFC cable
Japanese lacquered “Urushi” finished craftsmanship housing and selected 7N OFC cable. All coming together to achieve the sonic goal of a wider stereo field, high resolution and transparent reproduction. – See more at: http://www.fostexinternational.com/docs/products/TH-900.shtml#1

 

 

 

III-.LA CONFIGURATION D’ECOUTE.

 

Comme toujours pas de changement pour avoir des résultats réellement comparables à chaque fois.Configuration en image:

 
 
 

 

IV-REALISATION DES TESTS.


Nous avons pris des CD de référence correspondant à plusieurs types de musique.
Sur le schéma ci-dessus les câbles secteur ont été changés uniquement sur la multiprise de référence Black Noise de System & Magic.

 


CLASSIQUE

Maria Callas – la légende 2 CD.

CD1 – Norma  de Bellini.

Un CD de référence pour la voix de la Callas, très difficile même sur un système prestigieux.

 

 

 

ROCK

Morphine – Cure for pain
Du punch, du gras et de la musique violente.

 

 

 
 
CLASSIQUE
Vivaldi chez Opus 111.

Une référence avec F Biondi, lui aussi difficile avec du grave et de multiples difficultés de reproduction.

 

 

IV-L’ECOUTE.

 

C’est bien la première fois que nous sommes plusieurs dans la pièce et chacun donne immédiatement son opinion pour avoir un classement rapide.
Voici les opinions cumulées de chacun d’entre nous.

 


ESPAGNE – 600€
Uniquement du médium, perte totale de l’aspect historique du CD de la Callas !!!!!!!! On aurait dit un disque récent.
Pas de grave suffisant ni d’ extrême aigu. Bande passante tronquée.
Prix injustifié.

 

 


USA – 550€
Très grande bande passante. Enfin du grave et de l’aigu. Mais matière sur les timbres un peu acide sur le long terme.
Peut être un manque de rodage mais au final une impression de manque de liberté et d’expression.
Trop cher

 

 


USA – 250€
Une révélation et avec le câble le moins cher !.
Rapidité, grave, aigus fins, il écrase la concurrence avec en plus un punch remarquable et un délié remarquable.

Une respiration musicale très bonne. 

 

 


USA – 900€
Est-il possible de faire mieux que le précédent, la réponse est  oui.
Encore plus de présence et de délié.

Une finesse incomparable sur les notes.
Une beauté des timbres miraculeuse.
Cher certes, mais il vaut son prix.

 

 


NORVEGE – 790€ – Jorma Super Power Cord
Après avoir écouté les précédents, il faut avouer que la référence va aussi prendre une “raclée”…
Et moi qui avait ce câble depuis trois ans !. Le système avec le Bybee accélère fortement la musique et les timbres sont remarquables sur la partie médium.
Pour le reste du spectre tout est masqué. Tout type de musique passe facilement.
Certainement pourquoi il m’avait plu mais la véracité des deux précédents fait un choc.
Cher

 

 


USA – 1200€ – Kubala Sosna Emotion
Celui-ci avait aussi été ma référence passé. Il faut avouer que le son qu’il délivrait était magique encore une fois sur le médium.
Mais dans le temps tout était trop médium.
Prix indécent mais utile pour les systèmes  froids !

 

 


LITUANIE – 600€ – LessLoss DFPC
Idem il avait aussi été aussi ma référence passé.
Rien de remarquable.
Prix indécent.

 

 

V – LES DEUX REVELATIONS DU TEST

 

J’ai remarqué aussi que les Mark Levinson 20.6 sont d’une transparence parfaite pour ce test.
Ils ne supportent pas des composants de moindre qualité.

Ces deux câbles viennent d’une petite société américaine qui s’est spécialisée non pas uniquement dans les câbles mais aussi dans les produits secteurs en général.

Son nom : JENA LABS

Sur le podium incontestablement, avec une deuxième place, le JENA LABS BASIC CRYO.

.

.

 

Points positifs:

  • Qualité générale du son impressionnante sur tout le spectre
  • Punch dévastateur
  • Liberté comme en concert
  • Spectre large
  • Prix

 

Points négatifs:

  • Esthétisme basique

 

 

Sur la première marche, un câble qui mérite les plus hautes éloges, le JENA LABS 916.

 

 

Points positifs:

  • Qualité générale du son impressionnante sur tout le spectre
  • Finesse dans l’aigu miraculeuse
  • Liberté comme en concert
  • Spectre large
  • Beaucoup d’informations
  • Prise spéciale avec un produit dedans

 

 

Points négatifs:

  • Esthétisme bizarre, couleur jaune ou rose
  • Prix

 

 

Article écrit par Florent – Septembre 2014