Grado PS1000

I-INTRODUCTION.

 

Nos investigations dans le domaine des casques continue, et cette fois c’est le GRADO PS1000 qui passe entre nos mains.

Afin de permettre des comparaisons valides et pérennes dans le temps, la configuration utilisée pour ce test est bien entendu restée la même que pour les autres casques testés à ce jour, à savoir:

 
 
 
 
 
 
 

 

Ce casque est le dernier né de la grande famille GRADO. Il s’agit du haut de gamme actuel, précédemment représenté par le GS1000i, à la conception très  semblable si ce n’est la présence de bois à l’extérieur.

Ci-dessous une photo du Grado GS 1000:

 

 

 

Sur le modèle PS 1000, nous avons droit à de l’aluminium qui enchasse le bois de Mahogamy. La réalisation ainsi que l’aspect extérieur sont sublimes.

Ci-dessous une photo du Grado PS 1000:

 

Le cordon est de taille identique sur toute la gamme, mais ici il est en pur cuivre dénommé « UHPLC ».GRADO reste d’ailleurs très minimaliste pour ce qui est de la présentation: le carton est, -osons le dire tout net-, d’un aspect “minable”, surtout pour un produit qui s’affiche en France au tarif, stratosphérique pour un casque, de 2.300€ ! : impossible à pardonner …

II-LES SPECIFICATIONS TECHNIQUES.

 


Voici les caractéristiques techniques du casque communiquées par GRADO:

 

Marque Grado
Type Hifi
Liaison Filaire
Plage de fréquence 5 Hz à 50 kHz
Longueur de câble 3 mètres
Impédance 32 ohms
Sensibilité 98 dB
Connecteur Jack 6,35 mm
Poids 500 grammes

Rien de très particulier à signaler, si ce n’est que l’impédance de 32 ohm est une bonne nouvelle puisque cela signifie qu’un ampli surpuissant ne sera pas obligatoirement requis.


Le test de ce casque s’est donc déroulé dans les mêmes conditions que ceux des précédents, le GRADO SR-125i et l’AKG K-701, à la différence près que le cordon USB Wireworld Starlight a été remplacé par un Belkin Pro.


En effet, nous avons constaté que l’association avec le Wireworld était trop orientée, et donnait un médium trop exacerbé et donc pas très plaisant; par ailleurs, l’émotion était moins présente.

 

 

 

III-L’ECOUTE.

 

Ne faisons pas durer le suspense, nous étions tous en train de dire « WOW quel casque ! ».

Quel que soit le style de musique, nous étions proches de la perfection !, les comparaisons ayant été faites avec l’ AKG K701 et le GRADO SR-125i, déjà testés par ailleurs sur ce site.

 

Au niveau des sources, il y avait « du lourd » dans la configuration citée plus haut plus, avec notamment un NAGRA V en sortie directe (oui je sais, certains d’entre vous en rêvent déjà…mais nous vous déconseillons fortement de vous renseigner sur son prix, sous peine de vous mettre à pleurer…), un STUDER REVOX A-730 en sortie directe et un TASCAM CD-RW2000 en sortie directe.

Si nous devions établir un classement de ces sources, ce serait le suivant :

 

1er:  NAGRA V

 

Nous pourrions lui attribuer les qualificatifs élogieux suivants: sublime, proche de la perfection, très analogique ! Nous attirons cependant votre attention sur le fait que le format utilisé par le NAGRA V est du 24bits pur en lecture et enregistrement !... il s’agissait d’enregistrements réalisés par un amateur de (vraiment) haut niveau.

 

Sans doute que certains dirigeants de maisons de disques devraient écouter de quoi le 24 bits est capable, et faire le lien entre cette qualité et le nombre de disques qu’ils pourraient vendre avec ce format 24 bits, à condition de ne pas faire l’erreur de le protéger contre la copie (Watermark mon amour…), dont la conséquence peut se résumer ainsi: « certes ce n’est pas piratable, mais…. on n’en vend pas non plus!…».

 

Nombreux sont pourtant ceux qui seraient prêts à racheter en 24bits leurs enregistrements préférés…

Résultats des mesures de protection: tout le monde a perdu, y compris les Maisons de disques et les auteurs….

Pour les connaisseurs, le son obtenu est du même niveau que celui sortant des sublimes platines TW Acoustic équipées d’une cellule de rêve de type KOETSU…

 

Du jamais entendu ! Un Miracle sur la sortie casque du NAGRA !…

 

 

 

2ème:  Configuration avec le NuForce µDAC2 SE.

 

 

 

Incroyable: avec un rapport qualité/prix démoniaque et un son qualitativement assez proche du NAGRA V, bien que moins analogique, mais avec autant de définition et surtout d’émotion.


Encore !…

 

 

 

3ème: le Studer Revox

 

Une vielle technologie mais qui a encore de beaux restes. Moins défini, moins précis, moins d’ampleur, presque plus d’émotion mais cependant légèrement supérieur à une configuration Hi-Fi classique.

 

 

 

 

4ème:  le Tascam.

 

Le moins bon de tous, et de loin ! son agressif, mais plus défini que le Studer Revox et plus clair aussi. Très peu d’intérêt au total en raison de la piètre qualité musicale d’ensemble.

 

 

Il est évident que les deux casques en lisse : le GRADO SR-125i et l’AKG K-701 ont été tout simplement laminés par le PS1000.


Au bout de 30mn, ils étaient sur une étagère en train de profiter de leur retraite…: on ne peut tout simplement plus revenir en arrière après l’écoute du GRADO PS1000. 

 

 

IV-CONCLUSION.

 

En conclusion, le GRADO PS1000 est un casque hors normes, qui fait parti des 5 meilleurs au monde !. La difficulté va désormais être de lui trouver des challengers …

Attention cependant, lors des écoutes comparatives avec un HIFIMAN HE 500 (dont le test va suivre dans ces colonnes), on s’aperçoit tout de même que le GRADO donne l’impression de trop accélérer dans la partie aigue du spectre, et donc des sifflantes existent malgré tout (type S S S). Ce phénomène est-il dû à un manque de rôdage ou à un ampli casque trop limité et non en adéquation (?):  nous reviendrons sur ce paramètre plus tard.

 

Points positifs:

 

  • Un des 5 meilleurs casque au monde
  • Médiums et aigus extraordinaires par leur définition
  • Rapidité
  • Excellentes accélérations
  • Excellent sur tout type de musique
  • Excellente définition
  • Oreillettes grandes, les meilleures de la gamme GRADO
  • Excellente scène sonore qui s’étale en largeur et profondeur, on est « dans » la musique
  • Timbres justes comme dans la réalité
  • Émotions proches de la réalité (rarissime pour un casque)

 

 

Points négatifs:

 

  • Lourd, 500g
  • Carton pour la présentation  ! (c’est une honte Monsieur Grado !)
  • Aigus trop présents et parfois insupportables
  • Prix: 2.300€ ! en France. Absolument impardonnable: nous vous conseillons donc de regarder les prix à l’étranger puisque l’importateur a décidé d’appliquer la règle du racket des clients français…

 

 

 

Un topic dédié à ce casque est disponible sur notre FORUM pour vos discussions.

 

Article écrit par Florent (provence13 sur notre Forum). Mai 2012.