1-.UN BRIN DE CONTEXTE.

 

Il y a quelques temps, lors d’une visite dans un grand auditorium à Paris, j’avais eu l’occasion d’écouter le lecteur EMMLABS CDSA.

 

Je n’avais pas vraiment apprécié, car si je pense que la mise en œuvre avait été bien faite par l’auditorium en question, la lecture était froide, sans vie, et donc j’avais abandonné ma quête “de plaisir” avec cette marque.

 

Or la semaine dernière, quelle ne fut pas ma surprise d’avoir l’opportunité d’écouter une version « similaire » calmement chez moi.

 

Son propriétaire a eu, avant ce lecteur intégré haut de gamme, du matériel très performant dont le BENCHMARK DAC-1 testé sur ce site, mais il désirait absolument aller vers du très haut de gamme en intégré et il a donc acquis la dernière version du CDSA SE, la version SE-2.

 

 

 

2-.PRESENTATION DE L’APPAREIL.

 

Le fabricant de ce bel objet à l’aspect plutôt « clinique » est aussi celui qui a conseillé SONY pour le format SACD.

Il est donc normal que Monsieur Ed MEITNER connaisse par cœur ce format et soit un champion dans cette catégorie ainsi que dans le format CD de base à 44.1 kHz. 

 

Monsieur Meitner a préféré créer ses propres convertisseurs avec, -si j’ai bien compris-, des DSP et des réseaux de résistances.

C’est tout à son honneur car évidemment beaucoup plus complexe à mettre en œuvre qu’un delta-sigma ou une puce standard type Crystal, Analog device ou Texas Instrument.

 

J’étais très peu réceptif lors de la future installation dans mon système de référence #2 car j’avais été échaudé par une musicalité moyenne en dépit  d’un prix conséquent à l’époque: près de 10.000€ pour la version 1…

 

Dans cette version SE 2, nous bénéficions d’une mécanique autrichienne en métal qui n’a plus les problèmes de la mécanique Phillips, ainsi qu’une nouvelle carte et un logiciel plus performant.

 


Voici le bel objet !

EMMLabs CDSA SE-2 – Face avant.

 

.

.

Je dois avouer qu’il est très clair, et les fonctionnalités sont quasiment parfaites aussi bien sur la télécommande qu’en façade, avec un bleu très beau et agréable à regarder.

.

 

EMMLabs CDSA SE-2 – Face arrière
 
 
 
 

.

.

La connectique est bien fournie et suffisante pour un tel intégré: sorties analogiques sur prises asymétriques RCA et sur prises symétriques XLR, mais aussi plus rare, une sortie digitale sur prise XLR permettant d’utiliser un DAC externe.

 

La télécommande permet de changer de l’une à l’autre permettant donc une comparaison immédiate.

 

On notera aussi la présence d’une prise RS-232 pour mettre à jour le logiciel le logiciel embarqué.

.

.

 

3-.L’ECOUTE.

 

Dès les premières minutes, un seul mot revient en tête de manière récurrente: NATUREL.

 

Comment ce DAC est-il capable de faire passer autant d’émotion tout en étant si parfait en tout point de vue ?

Largeur, profondeur, hauteur, présence des voix, grave, densité sur les notes ….un sans faute.

 

Après de longues écoutes, on constate que la partie haute du spectre, c’est-à-dire l’aigu, a été parfaitement intégré et l’on retrouve donc les caractéristiques de musicalité d’une excellente platine vinyle type TW Acustic !

 

Lors de mes précédents essais, certains CD contenant des voix ne passaient vraiment pas quel que soit le convertisseur; Or ici tout est rentré dans l’ordre, plus de voix nasillarde, de pointes trop aigus.

 

Un petit miracle qui conduit à se laisser bercer par la musique…

 

Quel changement par rapport à la version précédente ! un gouffre…

 

L’EMMLABS CDSA SE2 vue de dessus
 
 
 
 
 

 

Actuellement seuls trois candidats ont réussi le test sur les CD difficiles et à tendance nasillarde:

 

  • le COUNTERPOINT DA-10 (full upgrade y/c carte Rapture Premium, alimentation, connectique, etc..) entièrement modifié par Mike ELLIOTT,
  • le FIDETECH DSP-3 à tubes
  • et le dCS Puccini

 

Vous remarquerez que le monde ne se bouscule pas à ce niveau si élevé; il est ensuite quasiment impossible de faire mieux.

 

Un lecteur pour la vie ?  Une précision son prix en France est de 12.000€.

Bravo au concepteur. Il obtient bien évidemment la note maximale.

 

Les “plus”:

 

  • Caractère émotionnel et vivant, d’un naturel parfait.
  • Adaptation, niveau haut ou bas en V
  • Upgrade constructeur vers version X
  • Mise à jour possible du logiciel
  • Ergonomie remarquable
  • CD et SACD d’un niveau de musicalité rivalisant avec les meilleurs mondiaux
  • Pied  à l’arrière

 

 

Les “moins”:

 

  • Léger manque de rapidité
  • Prix très élevé
  • Attention au câble de modulation, pouvant transformer cet excellent lecteur en lecteur “ordinaire” s’il est mal choisi !
  • Chauffe un peu sur la partie gauche
  • Télécommande plastique qui mériterait mieux

 

 

 

Article écrit par Florent (provence13 sur le Forum).