PREAMPLI THRESHOLD FET-10 He

 

 

 

Bienvenue pour un nouvel d’un appareil mythique de chez Threshold ! Cet article n’est pas complet (il ne sagit que de la 1ère partie) car un premier upgrade de cet appareil (portant exclusivement sur la partie Alimentation) est actuellement en cours (mars 2010). Le classement sera donné à l’issu de cet upgrade.

 

Il y a quelques semaines, j’ai acquis un préampli THRESHOLD Fet-10 He.

Comme vous pouvez le lire sur la liste des électroniques Threshold depuis la création de la marque, ce prampli fut fabriqué de 1990 à 1994.

C’est durant cette période, où Nelson PASS présidait aux destinées de la société, que les produits les plus intéressants de la marque THRESHOLD furent fabriqués, et notamment les fameux amplis série SA travaillant en classe A.

 

 

 

 

 

Le modèle Fet-10 He est la dernière évolution du Fet-10, la première version étant sortie en 1987. Le Fet/10 He est un modèle entièrement conçu par Nelson PASS, contrairement au T2 par exemple.

Comme sur les autres préamplis THRESHOLD haut de gamme, l’alimentation est logée dans un boîtier séparé.

 

 

 

 

Comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessus, le Fet/10 He est de taille plutôt réduite, mais un peu à la façon de Yoda dans le cercle des Chevaliers Jedï, le THRESHOLD Fet/10 He était considéré comme une référence lorsqu’il fut mis sur le marché en 1990…

La revue COHERENCES éditée par un des revendeurs français plus respectés, avait classé le FET/10 He “référence absolue” en 1992. Il est d’ailleurs intéressant de prendre connaissance de cette page disponible dans la section “Images”, où figurent les autres préamplis classés “Références absolues” la même année:

 

  • Pioneer Exclusiv C7 (surprenant, mais cet appareil fut à l’évidence assez confidentiel)
  • CONRAD JOHNSON Evolution 20
  • JEFF ROWLAND Consumate
  • METAXAS Opulence
  • AUDIO RESEARCH SP-15 mk-II
  • MARK LEVINSON n° 26S
  • CLASSE aUDIO DR6 mkII
  • CELLO Audio Suite

 

Le classement donné par COHERENCES, était à cet époque extrêmement respecté par les audiophiles.

 

 

1-.Qu’y a-t-il dans le boîtier ?

 

Ceci est une question que j’adore poser car je crois qu’actuellement, la grande majorité des personnes prêtent davantage attention au look qu’à ce qui a le plus d’importance pour la reproduction sonore: ce qu’il y a à l’intérieur !

 

Par conséquent, si vous, votre épouse (ou votre maîtresse…) recherchez un produit “super sexy” avec beaucoup de boutons, de diodes électro-luminescentes, des possibilités de “corrections du son” dont les acronymes ont été inventés par de brillants ingénieurs (issus des Ecoles de Commerce…) et ne pouvez vous passer d’une télécommande façon “Star Wars”, je vous recommande d’étudier avec soin la dernière gamme Bang & Olufsen qui saura sans doute vous combler…

 

Je ne vais pas écrire, une fois de plus, à quel point je suis déçu et amer de voir les productions actuelles des marques qui m’ont fait rêver dans ma jeunesse (liste gratuite sur simple demande,…) et dont je trouve la philosophie actuelle si éloignée de ce qu’elle était. Mais ce n’est qu’un humble avis personnel…

Revenons donc à notre préampli THRESHOLD Fet/10 He avec une vue d’ensemble:

 

 

 

 

L’écoute du préampli THRESHOLD FET-10 He fut d’abord réalisée  sur notre Système de Référence #1, puis ensuite sur notre Système de Référence 3, mais dans les deux cas avec les blocs monos THRESHOLD SA/6e classe A.

 

Nous avons commencé par le Système de Référence #1 afin de démarrer par un système que nous connaissons parfaitement, et aussi afin de comparer le Fet-10 He à un autre préampli que nous connaissons bien et également testé sur ce site: le THRESHOLD T2 upgradé (que nous appellerons U-T2 ci-après).

Et ceci avec 2 paires d’enceintes successives: les THIEL CS-2.0 et les PROAC Response 3.8

N’est-il pas surprenant de penser qu’un préampli capable de gérer de nombreuses sources soit classé “préampli de référence”, et qu’a-t-il de particulier qui le distingue des préamplis actuels ?

 

Bien sûr l’alimentation est dans un boîtier séparé, mais à part cela ?

 

La réponse tient en un seul mot ou presque: sim-pli-ci-té ! En effet, le nombre de composants est extrêmement réduit comparé aux préamplis actuels. Ceci est l’approche de Nelson PASS expliquée dans dans son article: “simple sounds better”, disponible pour nos Membres dans notre section Téléchargements.

 

Le Fet/10 He est fabriqué avec:

 

  • une carte mère principale disposant de très large pistes de cuivre, sur laquelle sont connectés,
  • 6 cartes filles, 3 pour le canal droit et 3 pour le canal gauche (deux de ces six cartes sont dédiées à la partie finale de l’alimentation, filtrage et régulation).
  • les connecteurs RCA et XLR sont vissés sur le châssis, mais ne sont pas connectés directement à la carte mère: ils sont reliés à celle-ci par des câbles fins.
  • les potentiomètres de volume/balance et sélecteur d’entrées, qui sont aussi fixés au châssis mais ne sont pas directement connectés à la carte mère.

 

 

Les 6 cartes filles sont un peu l’équivalent des “modules” que l’on trouve sur les production “high-end” actuelles, comme les excellents VIOLA par exemple (voir note 1), mais elles offrent un énorme avantage par rapport aux modules: en cas de panne, elles peuvent être réparées! A contrario, si un module tombe en panne, et si le fabriquant a cessé son activité,…, c’est un vrai chemin de croix qui commence pour le malheureux propriétaire…

 

 

 

Les composants utilisés sont ceux que Nelson PASS a l’habitude d’utiliser: des composants exclusivement discrets, de bonne provenance et “professionnels” au sens noble du terme: Siemens, Nichicon, Grayhill, Noble, Vishay-Dale, etc…

Ils sont tous toujours fabriqués et donc la remise en forme d’un tel appareil s’en trouve grandement facilitée.

 

 

 

 

Prenez quelques minutes pour réfléchir aux préamplis ou amplis actuels qui utilisent des “modules”, ou des composants CMS / logiciels embarqués (firmware) pour contrôler des fonctions bien inutiles / composants de mauvaise qualité et à la durée de vie incertaine (càd dont la production cesse rapidement).

Le super jouet sexy que vous avez payé 15.000€ ne peut plus être réparé si le fabriquant disparaît.

 

Ne riez pas: nous connaissons de très (trop) nombreuses personnes dont l’appareil chèrement payé se repose depuis des mois sur une étagère, dans l’attente illusoire d’une pièce détachée introuvable, ou d’une télécommande (bien sûr indispensable car les fonctions ne sont pas reprises par des boutons sur le chassis…) dont l’importateur se moque bien, et cela concerne des marques, dites d’exception, très connues !

Ceci n’est pas une histoire rare, en tout cas pas en France…

 

 

En choisissant ce genre de préampli (Threshold Fet/10 He ou d’autres préamplis ayant la même philosophie de construction), vous mettez la main à la fois sur un des meilleurs préamplis à transistors (à <1.500$, il se compare aisément à n’importe quel préampli actuel vendu neuf autour de 10 ou 15k€), et vous protégez votre investissement car sa réparation est facile pour un électronicien (choisissez-en un talentueux de préférence, notre site vous en signale quelques-uns).

 

Quelques-uns des composants utilisés sont cités ci-après:

 

  • transistors MPS-A92 de chez FAIRCHILD, MPS-A18, 2N-5566 de chez VISHAY
  • 8 condensateurs portant l’identification “Wondercaps – Ultima with Danor”, 0.1µF/425V lesquels ne sont pas sur le trajet du signal, ainsi qu’un NICHICON 2.200µF/20V (modèle bleu).

 

 

 

  • les autres condensateurs sont plus classiques, généralement des ELNAs, bien connus dans l’industrie
  • les potentiomètres de volume et de balance sont des NOBLE noirs, assez rares à trouver mais de très bonne qualité, parmi ce qui se fait de mieux en tant que potentiomètre.

 

 

  • les sélecteurs d’entrées/sorties sont des GRAYHILL, là encore une marque qui existe depuis des décennies plus tard et qui fabrique de remarquables choses…

 

 

 

La qualité de fabrication de ce préampli ne se trouve guère de nos jours et place le Fet/10 He dans la catégorie des préamplis autour de 10 à 15k€.

Le boîtier d’alimentation fait un peu “cheap” et l’usage d’un potentiomètre à la place d’un atténuateur (de type DACT par exemple) est un peu mesquin par rapport à un JEFF ROWLAND Coherence One par exemple, ou d’autres préamplis de très haut de gamme. Mais c’est un NOBLE noir, quand même…

 

 

 

 

Il n’y a cependant pas de doute qu’un upgrade avec un atténuateur hisserait le Fet/10 He un cran au dessus dans la hiérarchie, et sachant où il se trouve déjà…

Nous vous donnons rendez-vous pour l’upgrade n°2, celui qui aura lieu après l’upgrade de l’alimentation, et je ne serais pas surpris qu’un atténuateur soit au programme…

 

 

 

2-.Et pour ce qui est de l’Alimentation ?

 

L’alimentation est logée dans un boîtier séparé relié au préampli lui-même par un long cordon d’environ 3 mètres. Ceci est une configuration adoptée sur beaucoup de préamplis de très haut de gamme.

 

Ce boîtier, dont le look aurait pu être plus soigné afin d’atteindre un W.A.F. plus élevé, abrite essentiellement:

 

  • un transformateur AVEL modèle CE5241 fabriqué au Royaume Uni,
  • et deux condensateurs de 15.000µF/35V chacun, d’origine SPRAGUE. SPRAGUE appartient désormais au groupe VISHAY, acteur majeur parmi les sociétés de composants électroniques. Ces condensateurs ont étonnamment compacts pour une valeur de 15.000µF/35V.

 

Il n’y a pas de doute que ces condensateurs gagneraient à être remplacés par des neufs après plus de 15 ans de bons et loyaux services…

C’est d’ailleurs une opération en cours puisque Threshold (j’entends par là la société actuelle Threshold) a un SAV tout à fait exceptionnel et est capable de fournir des composants de remplacement d’origine à la vitesse de l’éclair: je les ai reçus chez moi 4 jours après les avoir demandés ! et ce n’est pas la 1ère fois, tous mes précédents besoins en pièces chez Threshold pour d’anciens appareils ont toujours été traitées de la même façon et dans les mêmes délais: service impeccable.

 

Ces condensateurs sont donc en train d’être remplacés par les neufs que j’ai reçus de chez Threshold.

 

Ceci devrait faire réfléchir certains fabricants et importateurs…

 

 

 

A suivre prochainement:

  • l’upgrade N° 1 concernant la partie Alimentation,
  • puis l’upgrade N° 2 concernant le préamplificateur lui-même.

 

 

A bientôt sur Threshold-Lovers.com !