SA/4e bloc stéréo

AMPLIFICATEUR THRESHOLD SA/4e

 

 

 

Vous voici sur le test d’un des amplis les plus mythiques à nos yeux, le THRESHOLD SA/4e.

Mon co-administrateur du site, Nounours18200, considère que le SA/4e est un des tous meilleurs amplificateurs jamais construits… et quel que soit le forum que vous visiterez, le SA/4e y récolte encore et toujours des éloges!

 

Comme vous le lirez en conclusion, acheter un SA/4e d’occasion et le faire remettre à niveau/upgrader chez FIDETECH par exemple est une excellente affaire: le prix de revient total de l’opération est ridiculement bas comparé au prix d’un ampli neuf de la même trempe (et il y en a très très peu) qui vous coutera 15 à 20.000€ !

 

Le THRESHOLD SA-4e a été construit de 1990 à 1994. Il a connu un succès commercial certain aux USA, mais a été beaucoup moins vendu en Europe en raison d’un prix trop gonflé par rapport aux USA, et tout particulièrement en France où l’importateur l’avait positionné à un tarif carrément stratosphérique: 75.000 Francs français à l’époque…

 

En se référant cet article où nous avons calculé ce que serait le prix des Threshold aujourd’hui, on peut voir que cela le mettrait à plus de 16.000€  aujourd’hui….

 

Les amplis actuels de 100W en classe A bien conçus (regardez chez PASS…) sont certes dans des tarifs comparables aujourd’hui, mais qui n’en demeurent pas moins toujours surévalués en Europe (même sans tenir compte du ratio $­­­­­­­­­­­­/€ actuel, avec 1€ à plus de 1,5$­­­­­­­­­­­­…).. Il semblerait d’ailleurs que ce taux de change soit totalement ignoré des importateurs…

 

Le THRESHOLD SA/4e vue de face.

 

 

 

Il est par conséquent très difficile de le trouver en occasion en France, j’ai d’ailleurs fait venir le mien des USA puis je l’ai fait transformer en 220V et upgradé.

Signalons que tous les Threshold série SA sont très facile à transformer en 220V, les transformateurs d’alimentation étant prévu d’origine pour fonctionner aussi bien en 110V qu’en 220V, il y juste branchements à modifier à l’intérieur du coffret.

 

Il s’agit d’un amplificateur 2×100 W en pure classe A, conçu par Nelson PASS, lequel a quitté Threshold pour fonder sa propre société, PASS LABORATORIES comme vous le savez déjà si vous fréquentez ce site régulièrement.

 

Le SA/4e est construit comme un tank … et quand nous disons comme un tank, c’est que c’est vraiment in-des-truc-ti-ble… et il pèse quand même 48,5kg.

 

Le THRESHOLD SA/4e vu de dos.

 

 

La maintenance est quasi nulle: seules les capacités d’alimentation peuvent éventuellement être changées au bout de 15 ans (vieillissement normal), et quelques autres condensateurs (étages drivers par exemple) peuvent aussi avantageusement être remplacés par des modèles “de compétition”, car la qualité extraordinaire de cet ampli le justifie sans l’embryon d’un début de doute.

 

La qualité de fabrication mécanique est extraordinaire, totalement hors du commun: l’épaisseur des plaques du coffret dépasse le 1cm, et nous ne voyons pas trop d’équivalent aujourd’hui à part chez PASS LABS qui évidemment reprend les mêmes recettes. Les autres constructeurs (Lamm, Mark Levinson, etc…) sont a ctuellement loin de ce niveau de qualité mécanique. KRELL ou ROWLAND ont fait aussi bien …. mais il y a longtemps.

 

Rappelons quand-même que réaliser un bloc stéréo de 2 x 100W en pure classe A de la trempe du SA/4e ne s’improvise pas: vu le poids de l’engin et les énormes possibilités en courant, le coffret se doit d’être très robuste… et le concepteur d’avoir une vraie et longue expérience de la conception de tels engins….

 

La qualité de fabrication électronique est, elle aussi, hors normes, comme sur tous les amplis de la série SA: ne cherchez pas 2 transistors de puissance “made in Taïwan” qui se battraient en duel, on est à l’opposé de ces concepts de fabrication à l’économie !

 

Ici, on fait appel aux indestructibles transistors bipolaires MOTOROLA en boitier acier capables de dissiper chacun 200 Watts (on a bien dit deux cent), et il y en a 52 (nous avons bien dit cinquante deux) alignés comme les troupes militaires lors des cérémonies du 14 juillet.

Le dernier amplificateur “home theater 5 x 300 W super bass boost” made in China (bien sûr) avec ses transistors à 2$­­­­­­­­­­­­ les 100 “approuvés par le Directeur Financier” fait un peu “nain” à côté … mais on sait que le ridicule ne tue pas…

 

Un autre point important à ne pas oublier si vous faites réviser votre SA/4e, c’est de faire effectuer un re-réglage du BIAS aux valeurs constructeur, soit entre 1.6 et 2 Volt, car le réglage peut dériver au bout de plusieurs années (normal).

Ce réglage est délicat et prend du temps (il faut laisser l’ampli sous tension plusieurs heures pour s’assurer qu’il n’y a pas de dérives thermiques), mais a un impact très important sur la qualité de reproduction.

 

 Le Threshold SA/4e, vu de l’intérieur (oui, c’est magnifiquement construit…)

 

Il faut dire que les amplis capables de driver des DIVA sont tous des “monstres” aptes délivrer encore plus de courant (on parle ici d’Ampères) que le SA/4e qui dispose déjà de 35 Ampère de possibilité continue en courant !

Si vous avez le blues et avez besoin d’un grand moment de fou-rire, faites-vous communiquer les possibilités en courant des derniers amplis fabriqués au pays des yeux bridés…

 

Vous trouverez dans cet article sur les blocs monos SA/6e, le récapitulatif des possibilités en courant des SA/3.9e, SA/4e et SA/6e.

 

Le SA/4e dispose de 26 transistors de puissance par canal, il s’agit de bipolaires MOTOROLA MJ15011 et MJ15012 , de 10 A / 250V et 200 Watt chacun…comme sur toute la série SA. Avec une telle “artillerie”, le SA/4e sera donc totalement stable quelle que soit la caractéristique d’impédance des enceintes qui lui seront raccordées.

 

Le système utilisé pour les écoutes est le Système de référence #2:

 

Source  WADIA 850, Préampli JADIS JP80MC, Enceintes APOGEE DIVA (rubans changés), câbles modulation argent SILTECH 4-80S à connecteurs WBT RCA, câble HP argent SILTECH LS2-090.

 

 

 

Comment optimiser la musicalité d’un Threshold SA-4e:

 

En 1er lieu, tout ce qui est dit l’article consacré à ce sujet reste vrai.

Mais voici quelques points supplémentaires:

Le choix du préamplificateur est crucial: un SA/4e ne marchera pas (comprenez ne sera pas musical) si le préamplificateur et la source ne sont pas de la plus haute qualité.

N’essayez pas, par exemple, de l’alimenter directement à partir de la sortie variable d’un lecteur de CD: vous n’aurez aucun résultat ainsi…

La plupart des grands amplificateurs exigent un préampli à la hauteur, c’est aussi le cas de tous les Threshold série SA car leur impédance d’entrée est un peu basse.

 

Comme d’habitude, j’ai fait changer par FIDETECH les 4 capacités de 27.000µF par des 22.000µF (le changement des condensateurs après plus de 10 ans est tout à fait recommandé) et certains composants défectueux aussi (diodes zener, mini capacités trop anciennes). Le choix des condensateurs de rechange a dû tenir compte de la place limitée du coffret du SA/4e qui ne permet pas de loger des condensateurs trop gros.


Il y a aussi un rajout systématique de 4 capacités de 0.47µf (Vishay) en // sur les grosses capacités de 22.000µF.

 

Vous trouverez ci-après, à titre d’exemple, les photos d’un SA/4e récemment restauré par FIDETECH (ce n’est pas celui de Florent) pour vous donner une idée du travail accompli:

 

Un THRESHOLD SA/4e avant remise en état

 

et le même après remise en état par FIDETECH….:

 

Il m’a fallu un certain temps pour adapter la nouvelle musicalité à ma chaine.

 

  • Changement des tubes drivers sur le préamplicateur JP80MC (GT groove),
  • sens des câbles HP (rouge/noir), ce qui est infime mais qui a son importance au final.

 

En transistors, le SA/4e est pour moi, le meilleur amplificateur que j’ai écouté depuis que je fais des essais et des écoutes comparatives. Il est bon partout et sans faille.

 

Ce que j’adore, c’est sa façon de mettre en exergue les CD. Tout est en 3D avec des accélérations et des informations que je n’avais jamais eues précédemment.

Il est aussi un peu enjôleur comme le KRELL KSA 50 Mk-II

 

Les seuls aspects négatifs sont le grave, mais uniquement avec mes panneaux Apogee DIVA qui ne sont pas capables de reproduire du 20Hz. Sinon, je cherche encore les défauts…

 

En comparaison, le SA/3.9e upgradé a une bande passante plus courte et une musicalité seulement centrée sur le médium.

La puissance mesurée sur mon SA/4e est en fait de 120w en classe A.

 

Comme l’énergie est mieux répartie, le SA/3.9e parait être plus puissant mais le SA/4e est en fait un colosse serein que rien ne perturbe…

 

Je suis éblouis.

 

Points positifs: 

 

  • c’est un prince à transistors
  • médium fruité, soyeux, très doux, magique
  • large bande passante
  • stabilité irréprochable
  • exceptionnel à l’écoute sur tout le spectre
  • plénitude rarement rencontrée sur un amplificateur à transistors
  • excellente affaire financière: le prix d’un SA/4e d’occasion augmenté de l’upgrade restant de très loin inférieur au prix d’un ampli neuf susceptible de rivaliser avec le SA/4e. Cette remarque s’applique à tous les Threshold série SA et série T.

 

Points négatifs:

 

  • grave beau mais moins puissant qu’un KRELL
  • je cherche encore !…

 

Le THRESHOLD SA/4e est un amplificateur exceptionnel, ayant une reproduction extrêmement précise, avec beaucoup de classe, d’élégance, de raffinement: de la pure Classe A à son meilleur niveau de maitrise (merci Monsieur Nelson PASS), de fiabilité et d’émotion.

 

 

Article rédigé par Florent.