Lors de ma quête de recherche d’un amplificateur de référence, je suis me suis orienté vers un certain nombre de marques, dont PLINIUS.


Depuis plusieurs années, ils font des amplificateurs en Classe A, celle que j’aime ! et en particulier les premières séries avec le SA100.


De ce fait, j’ai demandé à l’importateur Français de me prêter cet amplificateur.
L’importateur, très compétent et gentil, est venu directement chez moi m’apporter l’amplificateur (merci beaucoup !).
http://www.jason-diffusion.com

 

Il s’agit d’un gros bloc stéréo de 70 kg. Prière d’être à deux ou trois pour le transporter…

 

La qualité de fabrication est superbe, digne des meilleurs composants. Tout est en aluminium et acier.

Les radiateurs latéraux sont énormes  (il n’y a pas de ventilateur). Mais c’est nécessaire pour dissiper les 250 watts en classe A !…

 

De plus, le fabricant  ne lésine pas dans ces appendices car il possède une usine de fabrication d’aluminium, donc pour lui le côut est moindre que pour les autres marques.

 


L’amplificateur possède un commutateur sur la face avant pour être utilisé soit en classe A , soit en classe A/B.

 

Voici le monstre:

L’essai est réalisé sur le système de Florent, c’est-à-dire le système de référence #2 (Apogée DIVA avec 87 dB de rendement).

 

Ce système comporte un préamplificateur à tubes JADIS JP80MC qu’il est nécessaire de bien mettre en œuvre pour l’association avec les amplificateurs à transistors.

 

Le SA 250 a d’abord été écouté en classe A.

Dès les premières minutes, pas de doute, le grave est super présent et d’une profondeur inimaginable. Il donne une assise grandiose au reste du spectre mais pour moi beaucoup trop.

Le reste du spectre est de ce fait très limpide et la sonorité globale est moyenne car trop exacerbée en bas.

En passant à la classe A/B, le médium aigu devient plus beau et fluide mais le grave est moins enthousiasmant.


Après de longues heures d’écoutes, je n’arrive pas à le faire fonctionner correctement sur les Apogee DIVA.

Il semblerait que l’association avec le préamplificateur ne soit pas bonne, car il est impossible d’obtenir la même magie qu’avec le KRELL KSA-50 MkII ou le THRESHOLD SA/3.9e que j’utilise pour les comparaisons.


Ce sera pour moi un mystère non résolu et regrettable….

Points positifs:

 

  • grave dantesque.
  • médium très clair et limpide.
  • conception indestructible, présentation somptueuse.

Points négatifs:

  • uniquement du grave, les autres secteurs sont moyens.
  • chauffe encore plus qu’un Krell (danger).
  • meilleur en classe A/B qu’en classe A.
  • problème d’alimentation interne (vibration d’un des transformateurs)

 

 

 

Article écrit par Florent (provence13 sur le Forum).