KRELL KSA 50 MKII
Le MYTHE

Depuis plusieurs mois, j’ai à ma disposition 3 amplificateurs de haut de gamme.

Un THRESHOLD SA3.9e modifié, un KRELL  KSA50 MKII et des blocs mono JADIS JA80.

 

Je vous propose un essai du KRELL KSA50 MKII.

 

Celui-ci est la deuxième et dernière version du KRELL KSA50. Il fait partie des premières séries KRELL KSA.

Celles qui marchent bien, comme les deux suivantes avec les séries KRS et KAS.

C’est grâce à cet amplificateur que la firme a été mondialement connue. Il a été écouté sur le système de Florent (système de référence #2).

Sa conception est massive mais plus légère que son cousin le Threshold. Plaque en acier de 2mm sur la face avant et aluminium extrudé partout ailleurs avec beaucoup de trous d’aération. L’intérieur est superbe et sa réalisation hors norme car double mono avec une belle alimentation et des capacités de marque Mallory de 37000 µF x2 pour chaque côté et 2x 800VA en alimentation.

Pour les transistors de puissance, on retrouve comme d’habitude ceux qui marchent, c’est-à-dire des MOTOROLA bipolaires (marqués Krell dessus) MJ15003 et 04. Tiens, excellent … !.

Après, on ne s’étonne donc pas d’avoir des produits qui fonctionnent à merveille….

 

Il délivre 50 W en classe A.
Ce qui frappe le plus c’est la chaleur et la beauté des sonorités avec un léger voile sur l’ensemble du spectre.

En fait, il n’est pas trop défini. Il préfère vous faire plaisir par une écoute relaxante et chatoyante. Ses accélérations sont fulgurantes mais génèrent des stridentes dans les aigus. Il tape fort en bas mais avec une rondeur dans le grave excessive. Les voix sont belles mais un peu loin de la réalité.

En fait ce n’est pas un ampli analytique et froid comme les MARK LEVINSON. Si vous êtes un amoureux des CD classiques alors passez votre chemin. Vous ne pourrez jamais entendre les silences du CD.

Un ventilateur se trouve sous le tunnel de transistors, et il est en marche dès que la température monte. Il est bruyant.

Un grand bravo à son concepteur pour Dan D’ AGOSTINO pour s’être rapproché du son tube, mais il aurait dû continuer à faire des amplificateurs de ce type et pas des “daubes” comme à l’heure actuelle à des prix exorbitants.

Il fallait tout simplement mettre de grands radiateurs passifs pour supprimer le bruit du ventilateur et trouver un moyen pour avoir plus de définition.

 

Points positifs:

 

  • prince à transistors
  • médium fruité, soyeux, très doux, magique.
  • toujours plaisant à l’écoute
  • définition moyenne mais qui participe à la beauté générale
  • conception géniale

 

Points négatifs:

 

  • voile général
  • grave rond mais son impact est colossal
  • accélérations trop rapides qui génèrent des stridentes dans les aigus
  • danger, devient brûlant, indispensable d’être présent dans la pièce en cas d’incendie.(température supérieure à 55°C).
  • ventilateur bruyant et insupportable pour écouter du classique (silence)

 


 

 

Nouvelle écoute faite presque un an plus tard.

Les modifications apportées depuis sur le système de référence 2 sont les suivantes :


– Achat d’une barette secteur “Black Noise”
– Achat d’un cordon secteur Kubala Sosna Emotion
– Changement des tubes drivers sur le préamplificateur Jadis JP80MC (Tesla des années 50)
– Achat d’un amplificateur plus puissant Threshold SA/4e.

 

Dès les premiers instants, l’impression d’accélération fulgurante et de grave dantesque se confirme.

Les qualités précédentes de beauté des sons est maintenant au plus haut niveau, les stridents aigus ont disparus, le grave qui bavait un peu est beaucoup plus sec, les fins de notes sont somptueuses.

Donc je constate que ma configuration précédente n’était pas optimale pour cet appareil.

 

Les points positifs restent les mêmes mais :

Points positifs:

 

  • la définition est nettement meilleure
  • les aigus stridentes ont disparues
  • le voile général s’est estompé
  • un enthousiasme général s’est installé comme par magie

 

 
Points négatifs:
 
  • Les points négatifs se résument  uniquement au ventilateur bruyant mais qui peut se remplacer et au chauffage extrêmement important et dangereux.
 
 
 
Conclusion :

 

Les essais doivent être fait sur un système “ultra” optimisé pour apprécier les défauts et qualités des composants.
Je suis très satisfait de cette conclusion car pour les futurs essais, ce sera parfait pour les commentaires !.

Cet amplificateur mérite donc la note maximale,

 

 

 

Nouvelle écoute faite presque 3 mois plus tard après la 2ème
Les modifications apportées depuis sur le système de référence 2 sont les suivantes :
– Achat d’un cordon secteur Jorma Design Super Power
– Changement des tubes drivers sur le préamplificateur Jadis JP80MC (Telefunken des années 50) + changement de capacités sur les tubes.

 
 
 

Je désire attirer votre attention encore un fois sur un message erroné de ma part.

Suite au fait que mon KRELL a brulé, il a été remis au normes constructeur tant pour les condensateurs que pour les transistors. Il a donc subit aussi un réglage minutieux du BIAS.


Depuis cette modification ou mise à jour, il marche encore mieux et ne génère plus une chaleur excessive ! Même après 5h de fonctionnement il reste froid sur le dessus du capot en aluminium …


Il ne reste plus qu’un seul point négatif.

 

Points négatifs: 

Le point négatif se résume uniquement au ventilateur bruyant mais qui peut se remplacer.

 

Article écrit par Florent (provence13 sur le Forum).